Lalydo's Blog

Lalydo's life

La Solitude des Nombres Premiers 29 juin 2011

La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano

Mattia est passionné de mathématiques. Pour Alice, c’est la photo. Ils ne se sentent pas à leur place dans ce monde et c’est cette solitude et leurs blessures d’enfance qui vont les rapprocher.

J’ai découvert ce livre chez Mylittlediscoveries et elle en a tellement bien parlé que j’ai tout de suite eu envie de le lire (comme les 3/4 des livres qu’elle évoque sur son blog d’ailleurs 😉 !).

L’histoire de l’amitié entre ces 2 êtres fragiles et malmenés par des blessures d’enfance est extrêmement prenante. Le style d’écriture de Paolo Giordano est saisissante et on a toujours envie d’en savoir plus sur eux. Ce roman est bref, va à l’essentiel sans faire dans le pathos ni dans la caricature, nous laisse des brides de leur histoire en attisant notre curiosité sans jamais en faire des tonnes. Ce qui rend Mattia et Alice encore plus intéressants, c’est qu’il reste des parts d’ombres qui permettent de s’interroger et s’intéresser toujours plus à ces êtres atypiques.

La relation qui se noue entre eux est très intéressante car à leur image : bancale, frustrée… ils se trouvent, se perdent, se retrouvent… et continuent de se chercher même à l’âge adulte. J’ai aimé le point du vue assez objectif que pose l’auteur sur ses 2 protagonistes. Il garde une certaine distance vis-à-vis d’eux, afin de garder un œil plus juste, plus vrai sur leur personnalité et j’ai aimé cette façon de présenter l’adolescente et la difficulté de la traverser, sans jugement ni apitoiement.

Ce livre est très poignant et réaliste, les personnages touchants et authentiques, l’écriture vive et juste. Un roman court mais efficace, que je ne peux que conseiller.

Si vous êtes flemmards, l’adaptation cinématographique est sortie en 2010. 😉

Alors, cette histoire? Lue? Vue?

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

Publicités
 

Le discours d’un roi 16 février 2011

Le discours d’un roi

Abert « Bertie », est le second fils du roi d’Angleterre. Il souffre d’un bégaiement qui l’empêche de s’exprimer en public. Il tente de se soigner avec les meilleurs orthophonistes, en vain. Jusqu’à sa rencontre avec Lionel Logue et ses méthodes pour le moins originales. Quelques mois après la mort de son père, il se retrouve sur le trône, suite à l’abdication de son frère. Toute l’Angleterre est suspendue à ses lèvres, la Seconde Guerre Mondiale menace.

La première fois que j’ai entendu parler de ce film, c’est sur le blog de Mylittlediscoveries, et j’ai tout de suite eu envie de le voir. Cette histoire vraie, mais méconnue, raconte l’histoire du père de la Reine Elisabeth II d’Angleterre.

C’est un film magnifique, qui raconte une belle amitié, bien qu’improbable entre le Roi Georges VI et son orthophoniste. Cette histoire nous raconte comment le rang social de Bertie, les traumatismes liés à l’enfance, son manque de confiance jouent sur son bégaiement. Sa relation avec Logue, qui se révèle bien plus psychologue que véritable orthophoniste, va lui permettre de prendre confiance et de tenter de corriger son défaut d’élocution. Les échanges entre les 2 hommes sont forts, emplis d’admiration mutuelle et l’on sent à quel point Lionel a joué un rôle important dans la carrière de ce Roi. Car en plus de nous raconter cette amitié, le réalisateur nous montre bien à quel point Bertie est dépassé par les évènements. Il est né sachant qu’il serait fils et frère de Roi et lorsqu’il se retrouve sur le trône, on sent un homme perdu face à tant de responsabilités. Tout au long du film, les relations qu’il entretient avec sa femme sont basées sur l’amour, le soutien, l’admiration et la confiance et on sent bien que sans ces 2 personnages à ses côtés, Bertie n’aurait pu devenir le Roi Georges VI.

Ce film est emmené par un trio d’acteurs vraiment remarquables, que ce soit Colin Firth, ou Geoffrey Rush ou encore Helena Bonham Carter, ils sont crédibles et émouvants et portent leurs personnages de façon majestueuses. Ils sont d’ailleurs tous 3 en lice pour les Oscars et c’est amplement mérité. On s’attache rapidement aux personnages et ils nous procurent une émotion intense tout au long du film.

S’il y a bien un film que je peux vous conseiller de voir sans hésitation, c’est bien celui-ci! Une histoire simple, émouvante, racontée de façon magnifique, avec beaucoup d’émotions. Juste une belle histoire de relations humaines, une petite histoire qui a fait la Grande Histoire. Un film magistral.

Le discours d’un roi

Année de production : 2010

Pays de production : États-Unis, Australie, Grande Bretagne

Réalisateur :Tom Hooper

Acteurs : Colin Firth (« Bertie » George VI) – Helena Bonham Carter (Elisabeth) – Geoffrey Rush (Lionel Logue) – Guy Pearce (Edward VIII) – Timothy Spall (Winston Churchill) – Michael Gambon (George V)

Ma note pour LMO : 9/10

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!