Lalydo's Blog

Lalydo's life

Gainsbourg, Vie Héroïque 22 juin 2010

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2010/06/gainsbourg-vie-heroique/

Gainsbourg, Vie Héroïque

La vie de Serge Gainsbourg, du jeune juif Lucien Ginsburg dans la France occupée jusqu’à Gainsbarre, le provocateur au génie reconnu.

N’ayant pu le voir à sa sortie en janvier, je l’attendais avec impatience! J’adore Serge Gainsbourg, même si je ne suis pas une inconditionnelle.

Pour avoir lu une interview du réalisateur Joann Sfar, je savais que j’allais voir un biopic mais romancé. D’ailleurs, dans le générique ce n’est pas noté « un film de... » mais « un conte de... », notification faire à la demande Jane Birkin qui voulait bien différencier la réalité des scènes imaginées par le réalisateur. Ce dernier, très documenté sur la vie du chanteur s’intéresse autant aux inventions et mensonges de l’artiste qu’à ses vérités.  Ce qui en fait un film assez fantaisiste avec un univers artistique bien marqué qui est celui de Joann Sfar, la bande dessinée.

J’ai bien aimé l’univers fantaisiste de ce film. C’est sûrement la présence de « La Gueule » double de Gainsbourg dessiné par lui étant gamin, qui y fait beaucoup. Ce personnage montre la dualité du personnage partagé entre son envies de continuer sa première passion la peinture et de faire de la musique. De même, ce personnage ajoute un côté canaille au jeune homme timide qui se découvre être un séducteur et un très bon musicien.

J’ai trouvé l’interprétation d’Éric Elmosnino très juste. Une gueule, une voix, des attitudes… Gainsbourg prenait vie sous ses traits. Outre le maquillage, il a su s’approprier le chanteur sans en faire des caisses, avec tendresse et justesse. Il est LA révélation du film. Il interprète lui-même une partie des chansons du film (voir mon article Gainsbourg (Vie Héroïque) – Bande Originale) et il est très impressionnant.

J’ai bien entendu été emballée par la bande son, un vrai régal pour mes petites oreilles! Quel bonheur d’entendre les plus grandes chansons de ce génie, roi de la provocation et véritable icône de la chanson française.

J’ai vraiment aimé ce film mais n’ai pas été complètement séduite. Par les seconds rôles, par des passages un peu bâclés à mon goût, quelques longueurs (comme sur son enfance), j’aurais aimé en savoir pus sur ce poète du 20°siècle. Ce qui fait la force de ce film, c’est l’admiration du réalisateur pour Gainsbourg, qui se ressent bien dans la forme mais un peu moins dans le fond.

Gainsbourg, Vie Héroïque

Année de production : 2010

Pays de production : France

Réalisateur : Joann Sfar

Acteurs : Éric Elmosnino (Serge Gainsbourg) – Lucy Gordon (Jane Birkin) – Lætitia Casta ( Brigitte Bardot) – Anna Mouglalis (Juliette Gréco) – Philippe Katerine (Boris Vian) – Doug Jones (La Gueule) – Mylène Jampanoï (Bambou) – Sara Forestier (France Gall) – Razvan Vasilescu (Joseph Ginsburg)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!


 

Gainsbourg (Vie Héroïque) – Bande Originale 1 mars 2010

Gainsbourg (Vie Héroïque) – Bande Originale


Je ne viens pas (pas encore) vous parler du film mais de la bande originale du biopic de Joann Sfar sur le très talentueux Serge Gainsbourg. C’est grâce à Bouquet de Bamboo, que j’ai eu envie de découvrir cet album (grâce à un article que vous pouvez retrouver ici). En écoutant cet album je pensais écouter Gainsbourg. Et ben non. Enfin si… Ce sont bien entendu les chansons du grand Serge mais interprétées par les acteurs du films (Eric Elmosnino en tête) et réorchestrées par des musiciens de talents tels que Dionysos ou bien encore Emily Loizeau.

Ce qui aurait pu être une bande-originale classique (mais excellente!) devient là un vrai petit bijou! Car non seulement Eric Elmonsnino a su devenir Gainsbourg, par sa gestuelle et son parlé dans le film, mais c’est également le cas sur les chansons! Se mêlent à ces réinterprétations quelques chansons originales chantées par Gainsbourg lui-même, ce qui fait que je ne cessais de regarder l’écran de mon iPod pour savoir qui chantait réellement! Pour vous dire à quel point c’est saisissant!

On y retrouve des titres plus ou moins connus, dont certains revus et corrigés par des artistes comme Dionysos, Emily Loizeau, Gonzales (qui interprète les mains pianistes de Gainsbourg pour les gros plans ), Philippe Katherine… qui se mêlent aux compositions d’Angelo Delabarre ou du Bulgarian Symphony Orchestra.

Ce qui est fantastique, c’est que tous les acteurs ont joué le jeu et la ressemblance au niveau des timbres de voix est vraiment impressionnante pour certains comme Lætitia Casta en Bardot, ou encore Sara Forestier en France Gall.

Mes coups de cœur : Nazi Rock version Dionysos (que vous pouvez découvrir dans le clip ci-dessous et à visionner directement sur le site, désolée… 😦 ) et Qui est In Qui est Out version Émily Loizeau et Jeanne Cheral.

Cet album est une très bonne découverte, et maintenant j’ai encore plus hâte de voir le film!