Lalydo's Blog

Lalydo's life

Harry Potter et Les Reliques de La Mort – Partie 2 15 juillet 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/07/harry-potter-et-les-reliques-de-la-mort-%E2%80%93-partie-2/

Harry Potter et Les Reliques de La Mort – Partie 2

Alors que le monde des sorciers est en guerre, Harry Potter toujours à la recherche des horcruxes, doit retourner à Poudlard. L’heure de l’affrontement final est proche…

Pas de spoiler dans ce qui va suivre et pas d’objectivité non plus je pense… 🙂

C’est du GRAND Harry Potter! C’est le dénouement que tous les fans du jeune sorcier attendaient et il est brillant. La première partie (voir article Harry Potter et Les Reliques de la Mort – Partie 1) jouait beaucoup plus sur la mise en place de l’histoire, la psychologie des personnages et surtout préparait le terrain afin de présenter une deuxième partie particulièrement explosive.

Toute l’action est centrée dans cet opus et David Yates orchestre magistralement ce film en alternant sur des phases de combats magistraux et de grande émotion. Le réalisateur a su capter la noirceur du roman et les profonds sentiments qui animent tous les personnages et ce mélange subtilement mené, est fantastique. En réalisant les 3 derniers tomes (soient 4 films), il a su en faire quelque chose de grandiose en s’appuyant sur les points essentiels de l’histoire et a su sublimer les romans en les portant à l’écran. Et ce dernier opus est une totale réussite.

Le film est haletant, on ne voit pas le temps passer, la tension est palpable à chaque minutes de ces 2h10 de film, on est littéralement happé par ce film. J’avoue que mes attentes ont été totalement satisfaites et que je ressors du cinéma avec LE film que je voulais voir. Bien entendu, il y a des petites déceptions mais le film est tellement bien mené que cela est relégué en second zone.

J’ai vu le film en 3D (mon premier soit dit en passant) et j’ai donc pu profiter pleinement des effets spéciaux qui sont splendides et extrêmement impressionnants. Visuellement, il fait partie des plus beaux (avec la première partie), un bel hommage à l’ambiance général du livre qui fait certainement partie, lui aussi, des meilleurs de la saga.

Beaucoup de nostalgie également avec ce film, car on dit au revoir à tous les personnages auxquels nous nous sommes attachés. J’ai bien pleuré en refermant le livre il y a 4 ans et cette fois-ci aussi… Une tendre nostalgie malgré tout car il est bon de savoir mettre un terme à une série… même s’il est difficile de les quitter… Tous les acteurs ont donné beaucoup d’eux-mêmes dans leurs rôles et ça se ressent, ils sont tous formidables!

Merci Daniel Radcliff, Emma Watson, Ruppert Grint d’avoir si bien fait vivre les personnages que j’ai adoré dès ma première lecture.
Merci David Yates d’avoir réalisé un aussi beau final.
Merci J.K. Rowling d’avoir fait entrer ces petits sorciers dans ma vie de lectrice et de m’avoir fait vivre autant d’émotions avec eux.
Une mention spéciale à Alan Rickman qui a certainement le personnage le plus complexe et sans aucun doute le meilleur!

Un final vraiment exceptionnel que je vous conseille vivement (si vous êtes fans 😉 )!!!

Harry Potter et Les Reliques de La Mort – Partie 2

Année de production : 2011

Pays de production : Etats-Unis, Grande-Bretagne

Réalisateur : David Yates

Acteurs : Daniel Radcliff (Harry Potter) – Rupert Grint (Ron Weasley) – Emma Watson (Hermione Granger) – Ralph Fiennes (Voldemort) – Alan Rickman (Severus Rogue) – Tom Felton (Drago Malefoy) – Helena Bonham Carter (Bellatrix Lestrange) – Robbie Coltrane (Rubeus Hagrid)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Minuit à Paris 30 mai 2011

Filed under: Cinéma — lalydo @ 06:00
Tags: , , , , ,

Grace à July, du blog Cocooning Around The Corner et Mars Distribution, j’ai eu la chance d’aller au cinéma voir le dernier Woody Allen gratuitement. Merci à vous pour ce très bon moment!!!

Minuit à Paris

A quelques mois de leur mariage, Gil et Inez accompagnent les parents de cette dernière à Paris. Alors que Gil est fasciné par le Paris des années 20 et ses artistes, Inez boit les paroles de Paul un ami américain, qui sait tout sur tout. Chacun va vivre son séjour à sa manière et surtout Gil qui va découvrir les mystères de Paris après minuit…

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un film de l’ami Woody et je dois bien avouer que cela m’avait manqué. Cette jolie comédie pleine de fraicheur m’a fait passer un excellent moment. Je ne peux malheureusement pas entrer dans certains détails de l’histoire, sinon la magie du film va s’évaporer…

On y retrouve du très bon Woody Allen : des relations complexes entre les hommes et les femmes, un personnage principal en perpétuel doute, de l’humour, du bon jazz, de la culture… tous les ingrédients en tous cas qui m’ont toujours fait aimer ses films. Dans Manhattan, on sentait son amour pour New York, ici il en fait de même avec Paris. Bien entendu, nous n’échappons pas à quelques clichés, mais la ville y est mise à son avantage et on sent l’admiration du réalisateur pour cette ville.

De plus la réflexion portée sur les rêves de chacun, sur la nostalgie est profonde et non moralisatrice. Et surtout, je trouve cette histoire très agréable, très légère et laisse un sourire accroché à nos lèvres pendant toute la durée du film.

Une très belle distribution au générique de ce film, Owen Wilson en tête. Je connais assez mal cet acteur mais je l’ai trouvé excellent en « Woody Allen ».  Le phrasé, le débit de paroles… tout y est! 😉 Chaque personnage est parfaitement campé, du plus drôle au plus détestable, du plus charmant au plus énervant.

C’est bien écrit, bien filmé, drôle, léger, frais, poétique et tout bonnement excellent. Ne lisez pas trop de choses sur ce film pour que la magie opère en salle et surtout courez-y!!!

Minuit à Paris

Année de production : 2011

Pays de production : Etats-Unis

Réalisateur : Woody Allen

Acteurs : Owen Wilson (Gil Pender) – Rachel MacAdams (Inez) – Marion Cotillard (Adrianna) – Michael Sheen (Paul) – Kathy Bates (Gertrude) – Corey Stoll (Ernest)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Potiche 11 mai 2011

Filed under: Cinéma — lalydo @ 05:00
Tags: , ,

Potiche

En 1977, Suzanne est l’épouse de Robert Pujol, un riche industriel. Sa place est à la maison, soumise. Alors que l’entreprise de parapluies que Robert dirige connait une grave crise salariale et qu’il se fait séquestrer par ses employés, c’est Suzanne qui va reprendre la direction. Et c’est une femme inattendue qui va se révéler…

Voici un des 3 films que j’ai vu dans l’avion et qui m’a agréablement surprise! J’avais vu les affiches et j’avais été intriguée, malgré tout au moment de la sortie, je ne m’y suis pas du tout intéressée. Pourtant, en le voyant au programme dans l’avion, je n’ai pas longtemps hésité avant de le visionner et je n’ai pas été déçue.

C’est un film à regarder au 20° degré (au moins) et à ne surtout pas prendre au sérieux. Un vaudeville haut en couleur, aussi bon qu’au théâtre (le film est adaptation d’une pièce)! Les personnages sont de vraies caricatures de la France des années 70, tout est dans le cliché mais François Ozon manie vraiment le style avec élégance et finesse.

Les acteurs sont excellents, Catherine Deneuve en tête et on sent vraiment qu’ils prennent du plaisir à jouer ces rôles. Ils osent aller dans la caricature mais ne basculent pas dans le ridicule et nous servent des personnages vraiment irrésistibles.

Le scénario est extrêmement bien construit. En plus d’être une satire sociale sur la place des femmes dans les années 70, le réalisateur réussit le pari d’intégrer dans l’histoire des éléments de la vie politique actuelle. Le personnage de Luchini qui sort en 1977 qu’il faut « travailler plus pour gagner plus » est juste hilarant! En mêlant ces 2 actualités politiques, il réussit à en faire une satire très contemporaine, ce qui rend l’histoire et ses situations d’autant plus jouissives.

Un film très bien travaillé aussi bien au nouveau des personnages, que des décors et du scénario. L’humour est léger, fin et intelligent, on passe vraiment un bon moment avec cette comédie qui sort des standards français qui ne sont pas toujours des réussites… 😉

Potiche

Année de production : 2010

Pays de production : France

Réalisateur : François Ozon

Acteurs : Fabrice Luchini (Robert Pujol) – Catherine Deneuve (Suzanne Pujol) – Gérard Depardieu (Maurice Babin) – Judith Godrèche (Joëlle) – Jérémie Rénier (Laurent Pujol) – Karine Viard (Nadège)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Sex Friends 14 mars 2011

Filed under: Cinéma — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Sex Friends

Emma et Adam deviennent Sex-Friends. Pas d’inconvénients, juste des avantages. Règle capitale : ne pas s’attacher, ne pas tomber amoureux. Est-ce si simple?

Je ne suis pas une fan des comédies romantiques. mais alors, pas du tout! Mais quand on va voir ce genre de films entre copines, dans le cadre d’une soirée filles… ça se laisse regarder!

Comme toute bonne comédie romantique, les situations sont prévisibles 1h à l’avance, tout est ultra téléphoné. En bref, on va dire que les codes du genre sont respectés! 😉 L’avantage de ce genre de film, c’est que l’on rentre facilement dedans, ça se regarde bien et on ressort de la salle la tête légère. C’est ce dont j’avais besoin ce soir là et du coup ce film est vraiment tombé à pic.

Je ne m’étendrais pas sur la légèreté du scénario. Je ne suis pas fan du genre, je le redis, alors quand je vais au ciné voir une comédie romantique, je tente de laisser mes a-priori de côtés (et ouhlalala qu’ils sont nombreux) pour profiter de l’histoire.

Pour une fois, je n’ai pas trouvé le temps trop long! Enfin si, un moment j’aurais aimé qu’ils arrêtent les rebondissements à 2 francs 6 sous afin de passer à cette fin que l’on attend depuis le début. Les acteurs sont sympathiques, Natalie Portman en tête. Elle est fraîche, mignonne et j’ai aimé sa spontanéité. Quant à Ashton Kutcher, j’ai réussi pour la première fois de ma vie à le trouver relativement charmant. Pour ce qui est des seconds rôles, rien de remarquable même Kevin Kline passe inaperçu! A part ça, on rit un peu, on s’émeut un peu moins mais le film a le mérite de rendre ses personnages suffisamment attachants pour faire fi de tout ça.

En bref, j’ai passé un bon moment, surtout parce que pour une fois, j’étais avec mes copines! 🙂 Ce film est loin d’être la comédie romantique de l’année mais se laisse regarder quand, au détour d’une soirée, on a envie de passer un moment agréable devant un film sans prétention.

Sex Friends

Année de production : 2011

Pays de production : États-Unis

Réalisateur : Ivan Reitman

Acteurs : Natalie Portman (Emma) – Ashton Kutcher (Adam) – Kevin Kline (Alvin) – Greta Gerwig (Patricia) – Jake M. Johnson (Eli)

Ma note pour LMO : 5/10

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Entre Les Murs 9 mars 2011

Entre Les Murs

Dans un collège difficile de la région parisienne, François, professeur de français, tente d’enseigner sa matière à des jeunes de quatrième. Lors d’échanges ressemblants parfois à des joutes verbales, parfois à des combats de boxe, ce professeur, tente d’intéresser un auditoire des plus indiscipliné.

Inspiré du livre éponyme de François Bégaudeau, qui joue son propre rôle, ce film raconte la vie d’une classe de quatrième sur une année scolaire. Filmé caméra au point, à mi chemin entre le film et le documentaire, j’ai trouvé ce film criant de vérité.

Comme pour son premier film Ressources Humaines, Laurent Cantet nous plonge directement dans la « vraie » vie. Il travaille avec des acteurs amateurs mais qui sont, a contrario, des professionnels du monde décrit dans son film. Ici, chaque acteur joue son rôle, des élèves aux profs, en passant par le principal. Il ressort de cette histoire, une sincérité et une vérité que l’on voit rarement dans un film. De même, l’absence de musique, évite de tomber dans un pathos inutile et nous recentre sur le sujet. L’émotion est vraie et non tronquée par des effets de bande-son, qui parfois desservent aux histoires qui nous sont racontées.

De la même manière, les choses sont dites sans faux-semblants, personne n’est brossé dans le sens du poil. Que ce soit les élèves ou les profs, le réalisateur nous montre la difficile cohabitation entre eux, les erreurs de chacun, les problèmes de dialogues entre le monde enseignant, les jeunes et même les parents. Le réalisateur montre un professeur en proie à des convictions, des doutes et qui fait du mieux qu’il peut afin d’exercer au mieux son métier. C’est ce qui rend ce film d’autant plus intéressant. Ce n’est pas un héros, les élèves ne sont pas tous des cas sociaux. J’ai vraiment eu l’impression de retourner, l’espace de 2h, dans une classe de collège ou de lycée. Ce film dépeint bien la réalité et les difficultés surtout du métier d’enseignant, les démarches pédagogiques de chacun, l’engagement plus ou moins sincère de certains professeurs pour instaurer un échange avec ces jeunes en pleine crise d’identité. Jeunes oscillant eux-mêmes entre la révolte, la curiosité et le respect. Un cocktail détonnant!

Palme d’Or à  Cannes, ce film réunit beaucoup de qualités qui en font un film à découvrir ou redécouvrir!

Entre Les Murs

Année de production :2008

Pays de production : France

Réalisateur : Laurent Cantet

Acteurs : François Bégaudeau (François) – Esméralda Ouertani (Esméralda) – Rachel Régulier (Khoumba) – Franck Keïta (Souleymane) – Jean-Michel Simonet (Le Principal)

Ma note pour LMO : 8/10

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Le discours d’un roi 16 février 2011

Le discours d’un roi

Abert « Bertie », est le second fils du roi d’Angleterre. Il souffre d’un bégaiement qui l’empêche de s’exprimer en public. Il tente de se soigner avec les meilleurs orthophonistes, en vain. Jusqu’à sa rencontre avec Lionel Logue et ses méthodes pour le moins originales. Quelques mois après la mort de son père, il se retrouve sur le trône, suite à l’abdication de son frère. Toute l’Angleterre est suspendue à ses lèvres, la Seconde Guerre Mondiale menace.

La première fois que j’ai entendu parler de ce film, c’est sur le blog de Mylittlediscoveries, et j’ai tout de suite eu envie de le voir. Cette histoire vraie, mais méconnue, raconte l’histoire du père de la Reine Elisabeth II d’Angleterre.

C’est un film magnifique, qui raconte une belle amitié, bien qu’improbable entre le Roi Georges VI et son orthophoniste. Cette histoire nous raconte comment le rang social de Bertie, les traumatismes liés à l’enfance, son manque de confiance jouent sur son bégaiement. Sa relation avec Logue, qui se révèle bien plus psychologue que véritable orthophoniste, va lui permettre de prendre confiance et de tenter de corriger son défaut d’élocution. Les échanges entre les 2 hommes sont forts, emplis d’admiration mutuelle et l’on sent à quel point Lionel a joué un rôle important dans la carrière de ce Roi. Car en plus de nous raconter cette amitié, le réalisateur nous montre bien à quel point Bertie est dépassé par les évènements. Il est né sachant qu’il serait fils et frère de Roi et lorsqu’il se retrouve sur le trône, on sent un homme perdu face à tant de responsabilités. Tout au long du film, les relations qu’il entretient avec sa femme sont basées sur l’amour, le soutien, l’admiration et la confiance et on sent bien que sans ces 2 personnages à ses côtés, Bertie n’aurait pu devenir le Roi Georges VI.

Ce film est emmené par un trio d’acteurs vraiment remarquables, que ce soit Colin Firth, ou Geoffrey Rush ou encore Helena Bonham Carter, ils sont crédibles et émouvants et portent leurs personnages de façon majestueuses. Ils sont d’ailleurs tous 3 en lice pour les Oscars et c’est amplement mérité. On s’attache rapidement aux personnages et ils nous procurent une émotion intense tout au long du film.

S’il y a bien un film que je peux vous conseiller de voir sans hésitation, c’est bien celui-ci! Une histoire simple, émouvante, racontée de façon magnifique, avec beaucoup d’émotions. Juste une belle histoire de relations humaines, une petite histoire qui a fait la Grande Histoire. Un film magistral.

Le discours d’un roi

Année de production : 2010

Pays de production : États-Unis, Australie, Grande Bretagne

Réalisateur :Tom Hooper

Acteurs : Colin Firth (« Bertie » George VI) – Helena Bonham Carter (Elisabeth) – Geoffrey Rush (Lionel Logue) – Guy Pearce (Edward VIII) – Timothy Spall (Winston Churchill) – Michael Gambon (George V)

Ma note pour LMO : 9/10

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Les Chèvres du Pentagone 28 janvier 2011

Les Chèvres du Pentagone

Bob Wilton est journaliste dans une petite ville. Quand sa femme le quitte, il veut lui prouver qu’il peut être un grand reporter et part en Irak. Il fait la connaissance de Lyn Cassidy, un agent de l’armée américaine, qui lutte contre le terrorisme. Il lui révèle avoir des dons paranormaux et faire partie d’une élite : les Jedis.

Sur la papier l’idée était bonne : sur le ton déjanté des Frères Coen, Grant Heslov nous sert une comédie complètement loufoque et décalée sur l’armée américaine. La bande annonce était prometteuse, le casting juteux… oui mais l’histoire est un peu tirée par les cheveux et malgré quelques très bons passages vraiment drôles, le film déçoit. Le réalisateur semble avoir misé beaucoup plus sur la forme (des acteurs bankables, un tournage extérieur dans un désert magnifique) que sur le fond. C’est dommage car le scénario aurait pu être exploité bien que cela et le film aurait pu être complètement déjanté. Les acteurs s’y prêtaient, l’histoire aussi mais j’ai eu plus l’impression de passer à une suite de gags sans réel lien.

Le film est vraiment porté par un quatuor d’acteurs exceptionnels (Ewaaaaaaaaan!!!). Georges Clooney est hilarant (c’est dans ce genre de rôles que je le préfère), Jeff Bridges toujours aussi impressionnant, Ewan McGregor parfait en journaliste candide et Kevin Spacey est juste détestable comme il faut! 😉 Ces derniers sont bien mis à l’honneur mais trop au détriment de l’histoire. Il manque vraiment ce petit quelque chose qui aurait pu rendre ce film génial. Malheureusement il tâtonne beaucoup, exploite plein de petites choses mais n’arrive pas à quelque chose d’abouti. Ce sont vraiment les acteurs et quelques passages très drôles qui sauvent le film!

Les Chèvres du Pentagone

Année de production : 2009

Pays de production : Etats-Unis

Réalisateur : Grant Heslov

Acteurs : Georges Clonney (Lyn Cassady) – Ewan McGregor (Bob Wilton) – Jeff Bridges (Bill Django) – Kevin Spacey (Larry Hooper)

Ma note pour LMO : 4/10

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

The Social Network 19 janvier 2011

Filed under: Cinéma — lalydo @ 05:00
Tags: , , , , ,

The Social Network

Fin 2002. Pour se venger de son ex-petite amie, un étudiant d’Harvard, pirate le réseau du campus en créant un site sur lequel les étudiants peuvent voter pour leur fille préférée. C’est un succès fulgurant. D’autres étudiants approchent ce génie de l’informatique, afin de créer un réseau social au sein de l’université. Mais Mark utilisera cette idée seul pour créer Facebook.  S’ensuivra pour Mark, une suite de conflits et procès, cat tous se targuent d’être le créateur du plus grand réseau social au monde.

Facebook est LE réseau social interplanétaire. Si vous n’y êtes pas, vous avez forcément déjà entendu parler du phénomène. OK. Mais pourquoi en faire un film??? Surtout CE film?

Je n’étais pas très motivée pour le voir, le sujet et la bande-annonce ne m’ayant pas donné envie. Et mon impression était la bonne : je me suis ennuyée…  L’hsitoire est avant tout basée sur les guéguerres qui entourent la naissance de Facebook : « il m’a piqué l’idée », et « puis moi il m’a foutu dehors »… Quelque soit le fond de vérité de cette histoire, j’avoue que je m’en moque royalement. Mark Zuckerberg est dépeint comme un être égoïste, arriviste (ce qu’il est peut être dans la vie) et j’ai surtout eu l’impression qu’on lui faisait de nouveau un procès. La réussite attire forcément des ennemis.  😉

Je n’ai rien à redire sur la mise en scène ou les acteurs. Ces derniers sont convaincants (Jesse Eisenberg en tête), la mise en scène est rapide, nerveuse et correspond bien à la frénésie qui habite les personnages. Non, ce que je n’ai vraiment pas aimé c’est l’histoire. De plus, le spectateur est noyé sous un jargon informatique incompréhensible, sous un flot de paroles continu qui m’ont saoulé très rapidement (dès la scène d’ouverture pour être précise).

Le film ne mérite pas les éloges qui lui ont été faites. Comme j’ai pu le lire à certains endroits, un documentaire sur le sujet aurait peut être été plus judicieux. Vous l’aurez compris, je suis hyper déçue par ce film. Dommage, j’aime bien ce que fait David Fincher habituellement…

The Social Network

Année de production : 2010

Pays de production : États-Unis

Réalisateur : David Fincher

Acteurs : Jesse Eisenberg (Mark Zuckerberg) – Justin Timberlake (Sean Parker) – Andrew Garfield (Eduardo Saverin) – Armie Hammer (Cameron Winklevoss) – Josh Pence (Tyler Winklevoss)

Ma Note pour LMO : 2/10

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Shrek 4 – Il était une Fin 31 décembre 2010

Filed under: Cinéma — lalydo @ 06:00
Tags: , , , ,

Une année se termine, une saga aussi!

Shrek 4 – Il était une Fin

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…Pas chez Shrek! Alors que tout va le mieux dans le meilleur des mondes, Shrek s’ennuie. Les enfants, le train-train quotidien… il regrette le temps où il était redouté. Il rencontre le nain Tracassin qui lui en veut depuis des années d’avoir sauvé Fiona. Il lui propose alors un marché : une journée d’ogre répugnant sans femme et enfants contre une journée de la vie de Shrek. Le pacte s’avère quelque peu vérolé…

Enfin une saga qui sait s’achever! Je suis d’avis que toutes les bonnes choses ont une fin et qu’il faut savoir s’arrêter. Shrek a toujours su être drôle et innovant, j’ai toujours pris beaucoup de plaisir devant les différents épisodes, mais j’ai horreur des films qui continuent indéfiniment et finissent par saouler. Shrek en était encore loin mais je trouve que ce dernier épisode commençait à montrer un peu d’essoufflement.

C’est toujours aussi drôle, le graphisme est encore  pus beau (le détail dans les poils de l’âne ou du chat sont impressionnants), mais malgré tout la surprise n’est plus au rendez-vous. Au même moment était sorti Toy Story 3 et pour une suite, je l’ai trouvé bien plus innovante et drôle que ce film. J’ai bien ris, comme avec les 2 précédents, mais j’avoue ne pas avoir pris autant de plaisir qu’avec le premier. Le premier était vraiment un ovni à l’époque dans les films d’animations et cet aspect nouveau m’avait énormément plu. On sent que le filon est un peu usé et que le scénario n’est pas aussi bien ficelé, peut être plus au profit d’un schéma conventionnel qui le rend plus passe-partout.

Malgré tout, un bon film d’animation qui se regarde avec facilité et plaisir mais j’en attendais plus des studios Deamworks!

Shrek 4 – Il était une Fin

Année de production : 2010

Pays de production :États-Unis

Réalisateur :Mike Mitchell

Voix originales : Mike Myers (Shrek) – Eddie Murphy (L’âne) – Cameron Diaz (Fiona) – Antonio Banderas (Le Chat Potté) Walt Dohrn (Tracassin)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Harry Potter et Les Reliques de La Mort – Partie 1 26 novembre 2010

Harry Potter et Les Reliques de La Mort – Partie 1

Voldemort sème de nouveau la terreur. Harry ne sera bientôt plus protégé par le sacrifice de sa mère. Il devient urgent pour le jeune sorcier, aidé de ses 2 amis Ron et Hermione, de terminer le travail commencé par Dumbledore : trouver les Horcruxes et ainsi anéantir le Prince des Ténèbres. Mais les Mangemorts veulent à tout prix la peau de celui-qui-a-survécu…

Ça y est!!! IL est sorti! Depuis le temps qu’on l’attendait (enfin moi surtout)… j’ai enfin pu retrouver Harry Potter au cinéma.

Je suis une grande fana des livres mais j’ai toujours pris les films comme un élément bien à part, en tentant (tant que cela est possible) d’éviter les comparaisons. C’est très difficile quand on a adoré les bouquins mais j’ai toujours attendu avec autant d’impatience les adaptations. J’ai parfois été très déçue. Mais cette fois, j’attendais du grand, du beau, du sublime 😉 surtout parce que le film est en deux parties. Le dernier tome mérite ces 2 volets car l’histoire est complexe et tous les éléments sont importants pour bien comprendre le dénouement. Je regrette que ce parti-pris n’ait pas été celui de La Coupe de Feu et L’Ordre du Phoenix (je l’ai moins ressenti sur Le Prince de Sang-Mêlé)  qui, à mon sens, ont souffert de coupes bien trop drastiques pour la compréhension totale de l’histoire. Bien entendu, depuis la sortie d’Harry Potter et les Reliques de la Mort en livre il y a 3 ans, je n’ai pas remis le nez dedans pour éviter toute mauvaise surprise…

Alors pour ce film, que dire… Il est tout bonnement GÉNIAL!!! Bon j’exagère peut être un peu, mais il fait partie des meilleurs. Proche de l’histoire originale, il a le mérite d’explorer correctement l’intrigue (ce qui nécessite effectivement 2 films) et de bien mettre en avant tous les éléments importants. Au risque parfois, de paraitre un peu long (mais le livre comporte lui aussi quelques passages longuets), ce premier volet met en place les éléments qui se dénoueront dans le second. David Yates prend le temps de creuser ses personnages, de leur donner plus de profondeur. Ils paraissent plus adultes bien sûr, mais plus torturés, plus sûrs d’eux face à la menace. Finis les adolescents, place aux jeunes adultes! Et il suffit de voir la carrure de certains pour bien le comprendre ;)!

Question ambiance, depuis le dernier volet, c’est beaucoup plus sombre. J’ai vraiment eu la sensation de retrouver l’esprit noir du livre. Plus rien ne va, le monde est dévasté et tout à l’image le montre, que ce soit dans le choix de la mise en scène, de la photographie, de la psychologie des personnages… Pour cela, le réalisateur a su rester fidèle au roman de JK Rowling. Sur certaines scènes, la caméra à l’épaule ajoute à la tension, c’est moins statique, plus proche de l’action et j’ai vraiment apprécié cette nouvelle approche.

Les effets spéciaux sont magnifiques, vraiment très impressionnants. Visuellement, il est vraiment très très beau. Je ne l’ai pas vu en 3D, mais certaines scènes doivent être conçues pour ce support. J’en ai vraiment pris plein les yeux pendant 2h30.

Je n’ai pas du tout été déçue. J’avais un peu peur (après tant d’attente, c’est le risque) mais j’ai vraiment aimé le parti-pris du réalisateur. Ce qui est bien, c’est Yates travaille quand même sur la saga depuis le cinquième épisode et cela se sent. Il connait ses personnages, son histoire et le spectateur est moins ballotté, ce qui est un peu le risque quand on change souvent de le commandant du navire. Il a su me faire rire, me faire trembler, me faire pleurer… j’ai été captivée du début à la fin, le temps est passé trop vite!

Il me faut maintenant errer comme une âme en peine jusque juillet pour voir enfin la seconde et dernière partie. Et si cela me fait comme à la lecture, il me faudra préparer les mouchoirs car je vais encore être triste de les laisser…

Harry Potter et Les Reliques de La Mort – Partie 1

Année de production : 2010

Pays de production : Etats-Unis, Grande-Bretagne

Réalisateur : David Yates

Acteurs : Daniel Radcliff (Harry Potter) – Rupert Grint (Ron Weasley) – Emma Watson (Hermione Granger) – Ralph Fiennes (Vodemort) – Alan Rickman (Severus Rogue) – Tom Felton (Drago Malefoy) – Helena Bonham Carter (Bellatrix Lestrange) – Robbie Coltrane (Rubeus Hagrid)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!