Lalydo's Blog

Lalydo's life

Même le Silence a une Fin 4 mai 2011

Filed under: Lecture — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Même le Silence a une Fin d’Ingrid Betancourt

De Février 2002 à Juillet 2008, Ingrid Betancourt est aux mains des Farcs. Dans ce livre, elle raconte ses 6 années d’emprisonnement, de son enlèvement à sa libération.

Je me souviens encore du jour de sa libération. Pour autant, j’ai appris très tard son histoire, peut être à peine 2 ans avant qu’elle ne soit libérée. Mais, comme beaucoup, cela m’avait touché. Et puis, sont venus les détracteurs, dont Clara Rojas, son ancienne collaboratrice enlevée en même temps. Et d’un coup, le monde s’est scindé en 2, les pro et les anti-Betancourt. Lorsque l’on m’a proposé de lire ce livre, je me suis dit que peut être, je pourrais enfin apprendre à la connaitre et me faire ma propre opinion.

J’ai été très impressionnée par ce récit. Elle décrit l’enfer qu’elle a vécu pendant ces 6 années tout en restant digne et en gardant une certaine pudeur. Elle ne décrit jamais les violences subies mais tout, dans ce livre, porte les marques des humiliations et privations dont elle a été victime. Malgré une certaine révolte, elle ne fait pas preuve d’aigreur lorsqu’elle parle de ces 6 années.

Elle évoque ses souvenirs avec une précision tout à fait surprenante et c’est dans ces détails que son histoire trouve toute sa force. Comme lorsqu’elle parle les relations entre prisonniers souvent bien pires que celles avec ses bourreaux. Elle fera preuve d’une force de caractère incroyable durant toute sa captivité, forte de cette envie de liberté qui ne la lâchera jamais.

C’est un récit vraiment captivant et quoique qu’en disent ses détracteurs, il n’est pas possible dans des conditions de détention comme celles décrite dans ce livre, de rester parfait et irréprochable. La nature « animale » présente en chacun de nous doit reprendre le dessus quand la seule chose qui compte est sa propre survie.

J’ai aimé ce récit sans pathos, digne, d’une femme qui s’est battue comme une lionne pour rester fidèle à ce qu’elle était. C’est difficile de vraiment bien en parler. Il faut le lire et le ressentir. Un livre très fort que je vous conseille très vivement afin de ne pas oublier qu’au XXI° siècle, cela existe encore et qu’il reste beaucoup trop d’otages prisonniers de la jungle colombienne.

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

Publicités