Lalydo's Blog

Lalydo's life

Une seconde avant Noël 18 octobre 2009

Filed under: Lecture — lalydo @ 10:52
Tags: , ,

Après les critiques de films, je me lance dans l’exercice tout aussi périlleux des critiques de livres! Oui, je ne cherche pas la facilité et le repos intellectuel….

noel

Une seconde avant Noël de Romain Sardou

En 1851, à Cokecuttle, une ville industrielle anglaise, un petit orphelin, Harold Gui, tente de survivre en devenant ramoneur. Avec son ami Le Falou, qui lui conte les histoires les plus extraordinaires, il vit sous un pont et apprend la lecture et l’écriture au contact de son ami. Il échoue dans les épreuves qui peuvent lui permettre de devenir ramoneur.. mais qu’importe! car ce petit garçon de 9 ans est promis à un avenir bien plus merveilleux. Par décision d’une fée et guidé par un génie, il va faire des rencontres qui vont bousculer le cours de son existence et qui vont le faire devenir le personnage le plus célèbre au monde : Le Père Noël!

C’est le troisième livre de Romain Sardou (oui, oui le fils de..), qui signe ici un merveilleux conte sur la magie de Noël. Peuplé de lutins, rennes volants, génies et autres fées, l’univers décrit par l’auteur pose les bases de l’imaginaire dans lequel l’auteur va nous entrainer. Pourtant, à priori, rien ne laisse penser que ce gamin des rues, qui vit dans la misère et qui est malmené par la vie, va croire un seul instant à l’existence d’êtres féeriques. Et pourtant, c’est sans compter sur son ami Le Falou, ce monsieur qui prend Harold sous son aile et qui lui conte les histoires les plus extraordinaires. Comme lui, dès les premières apparitions des lutins, on se laisse prendre au jeu et on se met à croire à ses petits êtres aux pouvoirs fabuleux.

Romain Sardou nous livre une tendre et merveilleuse histoire sur ce qui pourraient être les débuts du Père Noël : un gamin qui toute sa vie  a rêvé de jouets et qui, par la possibilité qui lui est offerte, va rendre des millions d’enfants heureux. Et après tout, n’aurait-il pas raison? L’esprit de Noël, ne serait-il pas l’oeuvre d’un enfant? Car qui mieux qu’un enfant peut rêver de magie et savoir ce qui peut émerveiller un autre enfant?  Ce livre ne peut que réveiller l’enfant qui sommeille en nous, on croit à cette version des débuts du gros bonhomme en rouge, on croit aux rennes volants, aux lutins qui fabriquent les jouets, on ne peut que fondre  devant tant de féerie.

L’auteur en plaçant son action dans le contexte de la révolution industrielle, dans un monde régit par les adultes et qui ne laisse plus de place aux enfants (à part si c’est pour travailler), choisit le bon moment pour refaire jaillir le merveilleux dans un monde qui paraît sans espoir. Tout dans ce livre est un appel à la bonne humeur, à l’espoir, à la magie…Même les plus réfractaires aux contes devraient se laisser séduire par ce livre. Car l’histoire est loin d’être niaise et mielleuse, tout est fondé sur des faits qui pourraient être réels.

Malgré quelques petits points négatifs ( mais alors, tous petits petits…), comme l’intervention de l’auteur dans l’histoire qui m’a profondément déplu, ce livre séduira les petits comme les plus grands et donnera aux plus réfractaires d’entre nous, envie de croire ou recroire au Père Noël.