Lalydo's Blog

Lalydo's life

L’Ombre du Vent 15 juin 2011

Filed under: Lecture — lalydo @ 05:00
Tags: ,

L’Ombre du Vent de Carlos Ruiz Zafon

1945, à Barcelone. Lorsque son père l’emmène au Cimetière des Livres Oubliés, Daniel Sempere, 8 ans, choisit parmi tous les ouvrages présents L’ombre du vent de Julian Carax. Ce livre « sauvé » du cimetière, il devra le protéger envers et contre tout. Cette histoire est une révélation pour le jeune garçon qui cherche à en savoir plus sur son auteur. Mais personne ne semble avoir entendu parler de ce Julian Carax, exilé en France quelques années plus tôt, et dont tous les livres ont été brûlé par un mystérieux homme. Homme qui, rapidement, tente également d’intimider Daniel. Plus les années passent, plus la curiosité de Daniel envers Carax grandit et plus il cherche à en savoir plus sur son auteur fétiche.

Quand j’ai lu la critique d’Inès du blog Le Monde d’Inès, j’ai tout de suite eu envie de le lire (j’en avais d’ailleurs parlé lors de ma semaine chez Oh Les Girls!). Et je ne regrette pas cet achat!

L’histoire est réellement captivante. Tout d’abord pour l’histoire de Daniel que nous voyons grandir, se chercher aussi bien sur le plan émotionnel que spirituel. J’ai aimé l’attachement de l’enfant pour son premier livre qui l’a bouleversé et qui l’a suivit toute sa vie au point de devenir obsédé par tout ce qui entoure ce livre et son auteur. Ensuite pour toute l’histoire de Julian Carax que l’on découvre en parallèle, en même temps que Daniel. Et pour les similitudes entre les 2 histoires et l’identification du jeune lecteur envers son auteur et sa vie.

Carlos Ruiz Zafon réussit à nous embarquer dans une histoire, qui au premier abord n’a rien d’extraordinaire mais, qui au fil des pages se révèle passionnante. On s’attache tellement au jeune Daniel que, comme lui, on veut en savoir plus. De plus, ce roman teinté d’un peu de polar, d’histoire et de fantastique, arrive en un seul livre à combler beaucoup de lecteurs par sa grande diversité.

J’ai aimé l’histoire qui nous ai conté et la façon dont l’auteur entremêle les 2 histoires (celle de Daniel et celle de Julian). Le parallèle fait entre les 2 existences, leur quête d’identité, leurs rapports aux parents, leurs premiers émois amoureux, tout cela contribue à la force de ce roman. De plus chaque personnage secondaire est magnifiquement bien écrit. Les relations humaines sont extrêmement bien décrites et vraies, on s’attache très vite chacun d’entre eux. Ils ont tous un rôle à jouer, soit dans la vie des personnages principaux, soit dans la quête de Daniel, ils sont bien définis et ne nous laissent pas insensibles. Car ce roman est également un beau concentré d’émotions et cela contribue encore plus à nous rendre vite accros!

Je ne connais pas l’Espagne ni Barcelone mais les description très réaliste de Zafon m’ont fait plonger dans les lieux les 2 pieds dedans. J’avais l’impression d’y être et du coup, maintenant je n’ai plus qu’une envie : y aller!

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette histoire réellement « ensorcelante » et je vous conseille de vous plonger dans les 650 pages de ce roman!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!