Lalydo's Blog

Lalydo's life

Balade en Guadeloupe : Basse-Terre 30 septembre 2011

Filed under: balade,Guadeloupe — lalydo @ 05:00
Tags: , , , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/09/balade-en-guadeloupe-basse-terre/

Et voilà, c’est avec un petit pincement au coeur que je vous présente mon dernier billet sur ce fantastique voyage que nous avons fait il y a déjà 6 mois…

Aujourd’hui, je vous emmène au marché de Basse-Terre, suivi d’une petite surprise… 😉

Nous avions rendez-vous au marché avec notre ami et sa cousine qui vit sur l’île, afin de faire nos emplettes et de déjeuner tous ensemble autour d’un excellent colombo maison (une telle invitation, ça ne se refuse pas! 😉 ).

Le marché daterait de la fin du XVIII° siècle et a connu beaucoup de visages différents. Aujourd’hui, c’est une halle immense qui accueille les divers stands. Sous cette halle, on y trouve principalement des souvenirs, des épices et autres bouteilles de rhum arrangé, pour les touristes. C’est à l’extérieur que l’on trouve les pécheurs et les maraichers venus vendre leurs récoltes.

Au centre, il subsiste toujours l’horloge de l’ancien marché, datant des années 1920/1930 construit par Ali Tur.

Sous les conseils de nos amis, nous sommes allés faire nos emplettes chez Marcellia Epices, où nous avons été accueilli par la maitresse de maison elle-même, une dame adorable. Son stand était une véritable ode à la tentation avec tous ces rhums, toutes ces épices…. (pour voir nos achats, voir l’article Petits Souvenirs Créoles)

Nos courses effectuées, nous avons fait rapidement un tour dans les rues de Basse-Terre. Je dis rapidement car en effet, notre amie avait quelque chose à nous montrer…

Et ce quelque chose, c’est le Bel Espoir. Ce trois-mâts goélette a été racheté par l’association créée par le Père Jaouen « Les Amis du Jeudi-Dimanche » en 1968, afin de proposer des stages maritimes pour les jeunes en réinsertion. Ces stages ont pour but d’apprendre les métiers de la marine et d’apprendre à vivre en communauté. Il est également possible, comme l’a fait notre amie, de faire des croisières sur ce bateau, ou sur son complice le Rara Avis, sous forme de stage où chaque stagiaire participe à la vie du bateau en effectuant les manœuvres.

Nous avons donc assisté à son arrivée en port de Basse-Terre, dans un premier temps toutes voiles sorties…

Il rentre ensuite ses voiles afin d’entrer au port à l’aide de son moteur.

Nous nous sommes ensuite rendus à la marina, où il mouillait au large pour quelques heures seulement.

Notre amie connaissant quelques membres de l’association et ayant elle-même navigué sur le Rara-Avis, elle est allée demander à ce que nous puissions embarquer pour le visiter. Et la demande fut acceptée!

Pour moi qui rêve de passer ma vie sur un bateau, cette visite fut un vrai bonheur! Merci à l’équipage et surtout à notre amie pour cette très très belle découverte!!! A quelques heures du départ, elle ne pouvait pas nous faire plus plaisir!

Ainsi s’achève mes billets sur la Guadeloupe. J’espère vous avoir donné envie de visiter cette île vraiment fantastique. En attendant que je vous parle d’un autre beau voyage (que j’en fasse un, en fait…), vous pouvez toujours aller lire ou relire les billets de notre périple en allant dans la catégorie Guadeloupe!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

Publicité
 

Balade en Guadeloupe : la Pointe à Bacchus 23 septembre 2011

Filed under: balade,Guadeloupe — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/09/balade-en-guadeloupe-la-pointe-a-bacchus/

Avant dernier-jour… n’ayant rien prévu de particulier pour ce jour-là, nous avons pris la voiture et décidé de découvrir le nord de Basse-Terre et de se laisser porter.

Notre premier arrêt s’est fait sur une petite plage dont le nom nous a charmé tout de suite : La plage de la Perle. Un joli petit endroit qui nous a permis de bien commencer la journée.

La suite de notre périple nous a mené jusqu’au Port de Morne-Rouge, un tout petit port qui est, entre autre, le point de départ de balades en kayaks ou pédestres dans la mangrove, que l’on aperçoit ci-dessous.

La mangrove est un écosystème de marais maritime, extrêmement protégé en Guadeloupe. Nous n’avons pas pu la visiter et cela reste le seul regret de notre séjour… nous nous sommes contentés de regarder les bateaux! 😉

L’heure du déjeuner approchant, nous nous sommes trouvé un petit endroit fort sympathique pour pique-niquer, avec vue sur la mer… c’est pas beau, ça?

Toujours sur notre petit périple le long de la côte nord, nous avons vu la coupe de la canne à sucre,

et une vache, pas vraiment décidée à se laisser attacher.

Cette petite balade nous a finalement amené au Sentier de Découverte de La Pointe à Bacchus, au nord de Petit-Bourg. Ce chemin de découverte propose de découvrir une petite (toute petite…) partie de la mangrove ainsi que des cultures traditionnelles telles que la canne à sucre ou les bananes. La balade fait 3 km et m’a fait plus penser à Grande-Terre, où nous avons effectué la première partie de notre séjour, en raison du climat et des paysage plus secs. Le sentier est balisé et malgré le mauvais état du balisage et des panneaux explicatifs de la végétation, ce fut une promenade bien agréable, quoique très chaude!

Nous avons tout d’abord commencé par traverser les cultures, côtoyer nos amies les vaches et profiter de la végétation toujours plus extraordinaire.

Parfois au détour d’un chemin, une vue imprenable sur la mer s’offre à nous….

Puis, nous avons terminé notre balade par la « mangrove ». Soit disant que ce sentier aménagé nous permet d’avoir un rapide coup d’oeil sur ce qu’est la végétation d’une mangrove, mais au vu de ce que l’on a eu sous les yeux, j’en doute…

Un peu d’humidité, d’ombre (qui nous a fait du bien soit-dit en passant) mais c’est tout… Ce n’est pas grave on se la fera, un jour, la vraie mangrove! 😉

L’île de Basse-Terre nous aura réservé de bien jolies surprises et une diversité incroyable, preuve en est encore aujourd’hui. La semaine prochaine, ce sera le dernier billet sur cette île fantastique… déjà… 😦

Prochaine balade : Basse-Terre

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux 
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel
Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort
Balade en Guadeloupe : La Maison du Cacao et la Plage de Grande Anse de Deshaies

Balade en Guadeloupe : Le Saut d’Acomat et La Cascade aux Ecrevisses

Balade en Guadeloupe : La Soufrière
Balade en Guadeloupe : Les Chutes du Carbet et Le Grand Etang
Balade en Guadeloupe : Le Parc des Mamelles 

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Guadeloupe : Le Parc des Mamelles 16 septembre 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/09/balade-en-guadeloupe-le-parc-des-mamelles/

Nous en sommes déjà à notre avant-dernier jour sur l’île… snif…

Pour ce jour, nous avions décidé de nous faire une balade cool, après la plongée du matin, pour ne pas réitérer la même expérience qu’aux Saintes (voir article Balade aux saintes : Le Fort Napoléon et le Morne Morel où j’ai cru mourir! 😉 ). Nous avons hésité entre le Jardin Botanique de Deshaies (dont vous parlait Temoicka pendant mon absence dans article La Guadeloupe par Temoicka) ou le Parc Des Mamelles. Nous avons opté pour ce dernier, car il nous garantissait un peu plus de fraicheur grâce à ses nombreux arbres et l’idée d’aller voir des petits animaux, a achevé de nous convaincre.

Situé sur la route de la traversée et à proximité du Col des Mamelles (d’où son nom), il s’étend sur une superficie de 3Ha et abrite environ 400 bêtes. La flore tropicale a une place prédominante et cerise sur le gâteau, nous pouvons découvrir la canopée en se baladant sur un pont suspendu… Je vous emmène?

Nous avons croisés tout un tas d’animaux dont des ratons-laveurs (mascottes du Parc) très gloutons,

des iguanes, bien entendu,

de très beaux aras aux couleurs chatoyantes,

de jolies petites mangoustes mais bien moins mignonnes que celle vue dans la nature (voir le précédent article) ;),

un mignon petit minou qui est légèrement susceptible (oui, oui la gamelle sur la photo est bien la sienne, un soir de contrariété!),

d’adorables petites tortues,

de facétieux petits singes dont le singe atèle (celui du centre), qui s’amusait à prendre la pose toutes les 2 minutes,

et aussi des crabes et de nombreux oiseaux, plus magnifiques les uns que les autres.

Comme je le disais précédemment, ce parc est une belle réserve florale ce qui en fait un vrai délice pour les yeux! Je n’ai malheureusement pas tous les noms de ces jolis bijoux… mais régalez-vous!

Une des attractions phares est donc la visite de la canopée sur des ponts suspendus, un moment magique, on se prendrait presque pour un oiseau!

Ce fut une balade reposante et rafraichissante que nous n’avons pas regretté. Un parc sympathique à découvrir si vous passez dans le coin! 😉

Parc des Mamelles
Route de la Traversée
97 125 Bouillante
05 90 98 83 52
www.parcdesmamelles.com

Prochaine balade : La Pointe à Bacchus

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel
Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort
Balade en Guadeloupe : La Maison du Cacao et la Plage de Grande Anse de Deshaies

Balade en Guadeloupe : Le Saut d’Acomat et La Cascade aux Ecrevisses

Balade en Guadeloupe : La Soufrière
Balade en Guadeloupe : Les Chutes du Carbet et Le Grand Etang

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Guadeloupe : Les Chutes du Carbet et Le Grand Etang 9 septembre 2011

Filed under: balade,Guadeloupe — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/09/balade-en-guadeloupe-les-chutes-du-carbet-et-le-grand-etang/

Pendant cette journée bien remplie durant laquelle nous avions découvert la Soufrière, la suite de notre visite s’est déroulée aux Chutes du Carbet et au Grand Étang, toujours dans le Parc National.

Nous sommes tout d’abord allés aux Chutes du Carbet, qui dénombrent pas moins de 3 cascades. Suite au tremblement de terre de 2004 et aux glissements de terrain de 2009, elles ne sont plus toutes accessibles ni même visibles.

A notre arrivée sur place, nous pouvons voir la première de 115m (en arrière-plan dans la brume) et la deuxième chute, de 110m.

Seule cette dernière est encore accessible mais à une certaine distance car le pont qui permettait de la voir a été détruit par les intempéries. Une petite dizaine de minutes à travers la forêt tropicale suffit pour rejoindre le point de vue.

Arrivés à la chute, nous savions qu’elle n’était visible qu’à distance. Mais nous ne pensions pas que la vue serait aussi masquée!

Il faut bien avouer que cela a été notre petite déception du jour…

La très bonne surprise de cette balade s’est faite lors de notre pique-nique qui a suivi cette découverte. Alors que nous mangions tranquillement, c’est tout un spectacle animalier qui s’est joué sous nos yeux. Tout d’abord avec cette petite mangouste cachée dans les herbes,

ensuite avec ce petit oiseau qui, s’il avait pu, m’aurait volé mon sandwich,

et pour finir avec ce joli rouge-gorge qui se rafraichissait dans une fleur.

Un moment d’exception!

En redescendant, nous sommes arrêtés au Grand Étang. Ce lac d’origine volcanique est au cœur d’une flore extraordinaire qu’il faut traverser pour y accéder.

Le plus impressionnant à part cette végétation, c’est le calme qui règne sur place. A part le vent dans les arbres et le chant des oiseaux (et aussi les moustiques 😉 ), c’est le silence… et c’est reposant après toute cette marche!

Encore une magnifique découverte qui nous aura, cette fois, permit de voir la forêt tropicale de plus près!

Prochaine balade : Le Parc des Mamelles.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel
Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort
Balade en Guadeloupe : La Maison du Cacao et la Plage de Grande Anse de Deshaies

Balade en Guadeloupe : Le Saut d’Acomat et La Cascade aux Ecrevisses

Balade en Guadeloupe : La Soufrière

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Guadeloupe : La Soufrière 2 septembre 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/09/balade-en-guadeloupe-la-soufriere/

Lors de mon précédent article, je vous annonçais 2 visites pour cet article. Mais vu la quantité de photos, j’ai préféré vous les présenter individuellement.

Aujourd’hui, je vous emmène donc pour l’une des plus belles balades de notre séjour guadeloupéen : l’ascension de la Soufrière.

Ce volcan toujours actif est le point culminant des Petites Antilles et se situe en plein cœur du Parc National. Communément appelée la « Vieille Dame », ce volcan a connu quelques réveils brutaux dont le dernier en 1976 qui obligea quelques 80 000 personnes à quitter l’île précipitamment pour ne rentrer chez eux que de très longs mois plus tard.

Pour la découvrir, nous nous y sommes rendus à la fraîche ;), dès 7h du matin, accompagnés de notre ami présent sur l’île qui avait déjà  réalisé l’ascension. A cette heure, on ne croise personne  et de plus, on souffre moins de la chaleur. Et ce jour-là, on peut dire que ce n’est pas de cette dernière dont nous avons souffert ! Le sommet du volcan est la plupart du temps sous les nuages et lors de notre ascension, nous n’y avons pas échappé. C’est donc dans le brouillard et même sous la pluie que nous avons découvert la Soufrière.

Le départ s’est fait des Bains Jaunes. A cet endroit, on trouve une source thermale d’eau chaude soufrée très réputée auprès des randonneurs, car elle permet de s’y décontracter. Mais trop touristique pour nous ;), nous avons fait l’impasse sur cet endroit.

Nous voici donc partis pour environ 1h30 de marche. Durant la première demi-heure nous empruntons le Pas du Roy, un chemin pavé par l’armée coloniale à la fin du 19° siècle.

Au terme de cette première partie, nous arrivons au parking de la Savane à Mulets. Le parking est fermé depuis 2004 à cause des éboulements et des glissements de terrain. Nous le traversons dans un brouillard complet, à tel point que l’on ne distingue rien à 3 mètres!

L’ascension se poursuit par le Chemin des Dames. La montée se fait au gré des panneaux explicatifs sur l’histoire du volcan ainsi que sa faune et sa flore. Malgré le brouillard (et la pluie !), la découverte est fantastique. La flore est extrêmement riche et foisonnante, c’est magnifique.

Tout au long de l’ascension, les vues sur la vallée et celle du sommet de la Soufrière jouent à cache-cache avec les nuages.

Il suffit parfois de quelques secondes pour que le paysage change du tout au tout.

L’arrivée au sommet est le moment le plus sportif de notre montée. Les derniers mètres sont abrupts mais quel bonheur d’arriver là-haut ! Nous culminons à 1467m, mais malheureusement pour nous La Découverte porte mal son nom vu le brouillard !

Nous sommes au milieu d’un paysage lunaire et malgré cet épais brouillard, c’est fantastique et totalement déroutant.

Notre ami nous emmène directement aux fumerolles qui dégagent constamment du soufre. Voici, le premier :

Et voici le second, le plus impressionnant ne serait-ce que par le bruit de chalumeau qu’il produit, par l’odeur, la fumée et surtout les roches jaunies par le soufre :

Pour mieux vous rendre compte, je vous mets une petite vidéo :

On ne peut pas rester longtemps sur place, les gaz sont trop toxiques et le changement de vent nous a fait déguerpir rapidement. Mais quelle découverte !!!

Le retour se fait sous quelques éclaircies et le nombre de personnes que nous croisons est assez impressionnant. Nous avons bien fait de commencer tôt !

Cette première partie de notre journée nous a permis de découvrir un des sites les plus fantastiques de Guadeloupe. Cette balade reste un des plus moments de notre séjour ! Je souhaite à tous les visiteurs de cette île magnifique de faire cette ascension et de ressentir les mêmes émotions que nous ! 🙂

Prochaine balade : Les Chutes du Carbet et Le Grand Etang.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel
Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort
Balade en Guadeloupe : La Maison du Cacao et la Plage de Grande Anse de Deshaies

Balade en Guadeloupe : Le Saut d’Acomat et La Cascade aux Ecrevisses

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!


 

Balade en Guadeloupe : Le Saut d’Acomat et La Cascade aux Écrevisses 18 juillet 2011

Filed under: balade,Guadeloupe — lalydo @ 05:00
Tags: , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/07/balade-en-guadeloupe-le-saut-d%E2%80%99acomat-et-la-cascade-aux-ecrevisses/

Aujourd’hui, les cascades sont à l’honneur! La Guadeloupe en dénombre de nombreuses, nous n’avons vu malheureusement qu’un tout petit nombre et certainement pas les plus impressionnantes. Pour ce billet ce sera donc le Saut d’Acomat et la célèbre Cascade aux Écrevisses.

A proximité de notre logement, nous avions le Saut d’Acomat (connu aussi sous le nom de la chute de l’Anaspèse). Cette cascade est bien cachée, nous avons tourné un moment avant de la trouver… 🙂 Cela nous aura au moins permis de voir de très jolies choses et de pouvoir faire des photos insolites!

Et enfin, au détour d’un énième virage, nous avons vu les panneaux d’avertissement.

Située en contrebas de la route, la cascade de 10m de haut attire les plus téméraires pour les sauts.. malgré les interdictions. Pour y accéder, il faut déjà passer par là…

… et c’est un sacré sport! Surtout qu’il venait de pleuvoir et les pierres étaient assez glissantes. Une descente d’environ 10 minutes, pour arriver là :

D’un côté court la rivière et de l’autre se trouve la cascade. Nous avons, dans un premier temps, préféré jouer les cascadeurs dans les roches. Et bien nous en a pris car nous étions seuls et la balade fut paisible et splendide.

Nous avons fini par rebrousser chemin afin d’aller voir la fameuse chute. Nous étions en semaine et malgré quelques courageux sauteurs (et surtout vu l’heure matinale), l’endroit était tranquille et nous avons pu admirer la vue sans être trop bousculés. Et quelle vue! La cascade se jette dans un bassin d’eau turquoise, abrité d’une forêt de lianes.

Un site vraiment magnifique, qui nous a permit de faire connaissance avec une autre facette de l’ile. Car plus nous allons dans le centre de l’île de Basse-Terre, plus la végétation devient dense et plus nous nous enfonçons dans la forêt tropicale.

Le même jour, c’est au cœur du Parc National de Guadeloupe, que nous avons découvert La Cascade aux Ecrevisses.

Facilement accessible car bien aménagée et proche de la Route de la Traversée qui permet, comme son nom l’indique, de traverser Basse-Terre d’ouest en est, la cascade est une des premières chutes à avoir été mise en valeur par le parc.

Elle ne fait pas partie des plus impressionnantes, comme je le disais plus haut, mais elle a l’avantage d’être facilement accessible à tous et d’être dans un bel environnement. Pour s’y rendre, à peine 5 min de marche dans une forêt luxuriante et nous voici au bassin. Le lieu est vraiment très beau, la végétation qui entoure la chute y est pour beaucoup.

Le site attire de nombreux baigneurs et il était difficile de les éviter.

A proximité, passait une rivière dans un décor idyllique. Une belle surprise…

Deux très beaux sites, nous aurions aimé en voir plus mais pour cela il nous aurait fallut du temps en rab!!! Voilà une très bonne excuse pour y retourner, en plus je l’ai promis à un ami… 😉

Prochaine balade : La Soufrière et Les Chutes du Carbet.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel
Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort
Balade en Guadeloupe : La Maison du Cacao et la Plage de Grande Anse de Deshaies

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Guadeloupe : La Maison du Cacao et La Plage de Grande Anse de Deshaies 1 juillet 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/07/balade-en-guadeloupe-la-maison-du-cacao-et-la-plage-de-grande-anse-de-deshaies/

Montons un peu plus au nord aujourd’hui, afin de découvrir  Pointe Noire et Deshaies.

A peine installés dans notre dernier logement, proche de la ville de Pointe Noire, nous découvrons un musée à proximité qui me fait saliver rien qu’à son nom très prometteur : La Maison du Cacao.

Une fois payée l’entrée, nous voici dans un petit parcours au milieu des cacaoyers et des panneaux explicatifs sur la transformation du cacao.

On termine par les machines qui servent aux différentes étapes de la transformation, de la fermentation à la torréfaction.

La visite se fait très vite (10 min et je vous assure que l’on a lu tous les panneaux!) et est très décevante. Nous n’avons rien appris que nous ne savions déjà, la présentation est extrêmement succincte et les panneaux explicatifs ne sont pas ludiques. La seule partie intéressante se situe à la fin, avec notamment les affiches d’époque lorsque Pointe Noire était encore un gros producteur de cacao,

et surtout avec la dégustation et les explications de la dame très gentille qui nous a reçu. Je précise bien que nous avons goûté du Cacao et non du Chocolat! La dame nous a de nouveau expliqué les différentes étapes qui font passer la fève de cacao à des barres qui sont vendues telles quelles pour réaliser par exemple un excellent « chocolat » chaud.

Nous l’avons dégusté sous toutes ses formes, de la fève à la liqueur en passant par un cacao à 90%!  Sans jouer ma gourmande ;), j’ai vraiment aimé participer à cette dégustation car cela permet de se rendre compte du goût du cacao que nous finissons par oublier avec tout les composants chimiques que l’on met dans notre chocolat. Cette visite nous a laissé un sentiment en demi-teinte, je suis sûre que d’autres musées valaient bien plus le déplacement…

Maison du Cacao
Grande Plaine
97 115 Pointe Noire
05 90 98 25 23

Mais notre journée était loin d’être gâchée puisque nous l’avons terminé un peu plus au nord (cf carte), sur la plage de Grande Anse à Deshaies. Autant le sable de la plage de Grande Anse à Trois-Rivières était noir, autant celui-ci est doré!

1,5km de sable blond, de cocotiers… et personne à l’heure à laquelle nous sommes arrivés.

Nous l’avons traversé sur toute sa longueur et avons très vite remarqué sa particularité : l’abord de l’eau descend assez soudainement et il en est ainsi également dans l’eau, on perd vite pieds. Les courants et les vagues sont bien plus faibles qu’à Trois-Rivières, mais il faut malgré tout être prudent.

Après une baignade fort sympathique avec les petits poissons, nous avons assisté à un des plus joli s spectacle de notre séjour, à savoir un coucher de soleil fantastique.

Le seul vrai coucher de soleil que nous avons pu voir sur la mer… Juste un moment d’exception…

Prochaine balade : Le Saut d’Acomat et La Cascade aux Écrevisses.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel
Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort 24 juin 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/balade-en-guadeloupe-trois-rivieres-et-vieux-fort/

A notre retour des Saintes, nous sommes arrivés à Trois-Rivières, sur l’île de Basse-Terre. Notre ami présent sur l’île au même moment que nous, nous avait gentiment proposé de venir nous chercher au bateau, afin de nous emmener jusqu’à la ville de Basse-Terre pour que nous puissions récupérer notre location de voiture (heureusement qu’il était là, soit dit en passant, vu la galère!).

Du coup, il nous a servi de guide et nous a emmené à la plage de Grande Anse de Trois-Rivières et à Vieux-Fort.

Et bien lui en a pris, car nous ne nous serions peut être pas arrêté et nous aurions loupé 2 lieux exceptionnels!

Tout d’abord, la plage de Grande Anse de Trois-Rivières.

Sa particularité? Une plage de sable noir. Nous n’avions jamais vu cela! C’est surprenant et surtout magnifique!

C’est bien entendu grâce à la Soufrière que le sable a cet aspect et c’est LA plage de sable noir de Guadeloupe. Plus on remonte vers le Nord en suivant la côte Ouest dite « Côte sous le vent », plus le sable s’éclaircit.

De plus, cette plage est réputée pour les amateurs de bodyboard, car les rouleaux sont impressionnants! J’en ai d’ailleurs fait les frais le dernier jour! 😉 Et juste pour remuer le couteau dans la plaie encore fraiche de notre douloureux départ des Saintes, la plage a une vue directe sur les îles! 🙂

Nous sommes ensuite partis pour Vieux-Fort. Après être allés à la pointe la plus au nord (Pointe de la Grande Vigie) et à celle la plus à l’est de l’île (Pointe des Châteaux), nous voici à celle la plus au sud.

Un des premiers français à avoir mis les pieds en Guadeloupe décida de construire une batterie sur ces lieux. Dès le XVII° siècle, cette position stratégique permit, lors des guerres franco-anglaises, de protéger et surveiller le canal des saintes, ainsi que l’accès à Basse-Terre.

Le phare a été construit dans les années 1950 car jusqu’à la fin des années 1970, l’accès à la commune ne se faisait que par la mer. C’est suite à l’éruption du volcan en 1976, qu’une route a relié le bourg au reste de l’île.

Deux magnifiques découvertes pour notre premier aperçu de Basse-Terre, un grand merci Seb!!!

Prochaine balade : La Maison du Cacao et La Plage de Grande Anse de Deshaies.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et le Morne Morel 17 juin 2011

Filed under: balade,Guadeloupe — lalydo @ 05:00
Tags: , , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/balade-aux-saintes-le-fort-napoleon-et-le-morne-morel/

Aujourd’hui, dernière étape de notre petit séjour saintois. Nous avons bien profité de cette ile et ses magnifiques paysages et nous avons eu l’occasion d’y faire une visite très intéressante ainsi qu’une magnifique balade, dont je vais vous parler ici.

Comme je vous le disais dans les billets précédents, le moyen de transport le plus répandu (à part nos pieds) sur l’île est le scooter. Nous avons donc, lors de notre deuxième jour sur place, loué une jolie bébête afin de faire le tour du propriétaire et surtout soulager nos petites jambes (je vous rappelle que ça grimpe!).

C’est donc ainsi que nous avons peu voir une bonne partie des plages (dont je vous parlais dans l’article Balades aux Saintes : les Anses) et que nous avons profité de ce moyen de locomotion afin de monter au Fort Napoléon.

Situé au sommet du Morne Mire à 114m d’altitude, le fort a été édifiée en 1844 par Napoléon. Il accueillit des garnisons jusqu’en 1889 et servit surtout de pénitencier, notamment durant la seconde guerre mondiale.

Le fort ceint de hauts remparts, comprend le bâtiment principal transformé en musée dans les années 1980 et un jardin botanique « exotique », terrain de prédilection des iguanes.

Le musée expose des maquettes et des objets liées aux guerres franco-anglaises et d’autres salles sont consacrées à la découverte de la vie saintoise et de son histoire, ainsi qu’à la découverte de la pêche et de la mer. De nombreux panneaux explicatifs sont présents tout au long de la visite et racontent bien l’histoire de l’île et du fort.

Ce fut une visite très intéressante, on a beaucoup appris sur la colonisation, les guerres, la vie sur l’île… j’avoue que j’ai fini par décrocher un peu à un moment mais je crois que c’est parce que nous n’avions pas commencé par les salles les plus « accrochantes ».

La visite s’est poursuivie par le chemin de ronde, comprenez le jardin exotique. Ce lieu est extrêmement bien entretenu et est un très beau conservatoire de la flore locale, notamment en matière de cactus. Et comme je vous le disais précédemment, c’est le terrain de jeu des iguanes, espèce protégée aux Antilles. Dès l’entrée, il est bien spécifié qu’il ne faut surtout pas les nourrir. Nous nous attendions donc à en voir énormément et finalement… non! C’est un peu le hasard qui a mis celui-ci sur notre route et il a été le seul que nous avons croisé ce jour-là.

Le panorama à 360° vaut le déplacement, on a une vue plongeante sur l’ile et c’est tout bonnement magnifique.

Ce fut une visite très intéressante, aussi bien pour le musée que pour le jardin. On s’est dit ce jour là, que nous étions contents d’y être montés en scooter! 😉

Le deuxième lieu que je veux vous présenter aujourd’hui est le Morne Morel (cf carte). Cette randonnée permet de monter jusqu’à la Batterie Caroline et de jouir d’une vue aussi belle qu’au fort Napoléon, avec en prime une vue plongeante sur la très belle plage de Pompierre.

La balade débute de la Baie de Marigot (dont je vous parlais dans l’article précédent) et nous emmène à travers les arbres à 136m d’altitude.

Les premiers mètres offrent une vue vraiment sensationnelle sur la baie. C’est ensuite partie pour la grimpette… pendant laquelle j’ai cru mourir… Nous avons fait cette randonnée en plein soleil et sans un poil de vent. Sans mourir, bien évidemment ;), j’ai vraiment cru que je n’arriverais pas en haut sans finir à 4 pattes! Cela a été la randonnée la plus difficile que j’ai eu à faire sur place. Mais une fois au sommet, on se dit que cela valait la peine d’en baver!!!

L’arrivée au sommet est une délivrance!!! 😉 Non seulement la vue est splendide (voir ci-dessus), mais en plus il y a du vent! Nous avons découvert un nouveau panorama sur les Saintes qui, une fois de plus  nous a fait tomber en amour pour cette île.

Pour la petite histoire, le sommet porte le nom de Batterie Caroline, car une princesse saintoise, pensant ne jamais revoir son promis, soldat, s’est jetée du haut du morne le jour où celui-ci revenait sur l’île. (Mais qu’est-ce qu’elles ont toutes à se jeter dans le vide???)

C’en est fini des Saintes… notre départ a été un vrai crève-cœur, ce petit paradis nous manque terriblement. Mais j’ai encore plein de chose à vous raconter, Basse-Terre regorge de lieux plus magiques les uns que les autres!

Prochaine balade : la plage de Grande Anse à Trois Rivières et Vieux Fort.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade Aux Saintes : Les Anses 10 juin 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/balade-aux-saintes-les-anses/

Comme promis, aujourd’hui je vous emmène voir des anses (petites baies maritimes peu profondes qui donnent leur nom à de très nombreuses plages en Guadeloupe), une plage et une baie.

En Guadeloupe, les petites baies appelées « anses » représentent une très grande partie des plages et Les Saintes n’échappent pas à la règle.

Pour que vous puissiez vous situer, j’ai indiqué en rouge les différents lieux que je vais vous présenter.

Pour commencer, voici l’Anse Fond du Curé. Nous passions devant à chaque fois que allions du bourg à notre logement (et vice-versa!).

Cette petite plage abrite un excellent restaurant et un bar, ainsi qu’un club de plongée. On y trouve également des petits bateaux de pêche et le soir, on y voit les pêcheurs s’affairer autour de leurs filets.

L’Anse du Figuier, se trouve quant a elle en prolongement de la rue de notre logement. Comme pour beaucoup de plages, nous avons profité de notre location de scooter (dont je vous parlerais dans le prochain billet) pour aller la voir.

Cette plage ombragée de cocotiers et de mancenilliers (arbres très présents en bord de mer mais très dangereux du fait de ses molécules acides. S’il pleut, il faut éviter de se mettre en dessous, l’eau acide qui en tombe brule la peau) était totalement déserte. Est-ce parce qu’elle n’est pas particulièrement accessible, toujours est-il que ce petit coin tranquille valait le déplacement.

Lors de notre première balade, nous somme allés jusqu’à la Petite Anse du Pain de Sucre. Cette toute petite plage est protégée par le Pain de Sucre, ce qui la met à l’abri du vent. On y accède par un chemin très escarpé mais la marche vaut le coup, quand on tombe sur ça :

La plage étant minuscule, bondée et surtout exposée en plein soleil, nous avons tenté de nous en trouver une autre en suivant un autre chemin qui nous a mené de l’autre côté du Pain de Sucre.

Nous nous sommes retrouvés seuls sur une plage déserte, à l’abri du soleil.. le pied quoi! Mais nous avons vite compris pourquoi, vu le tas d’immondices laissés sur le sable… désolant!

De l’autre coté de l’île se trouve l’Anse Mire, à proximité du bourg, qui se présente plus comme un petit port de pêche.

De nombreux bateaux, quelques pêcheurs et surtout une vue magnifique sur la Baie et le Bourg.

Un peu plus loin, on trouve la Baie du Marigot, point de départ d’une magnifique balade (dont je vous parlerais aussi dans le prochain billet).

Comme l’Anse Mire, cette baie est le repère des pêcheurs de l’île. Et lorsque l’on part pour la balade dont je vous parlais plus haut et que l’on prend un peu de hauteur, la vue sur la baie et l’ouverture sur l’horizon donnent une impression de liberté.

La plage que je vous présente maintenant est la plus fréquentée de l’île, celle pour qui tout le monde se déplace aux Saintes : la Plage de Pompierre.

Protégée par de nombreux cocotiers et autres arbres, la plage s’ouvre sur une baie protégée par d’immenses rochers. La ville a aménagé de nombreuses tables de pique-niques et comme nous étions un samedi, nous avons eu l’occasion  de voir les guadeloupéens avec leurs glacières et leurs cubis de rhum! Le weekend, c’est sacré et ils viennent en famille profiter de la plage. Le tout sur un fond de zouk, car il y avait une petite animation. Parfait pour être dans l’ambiance!

La plage de Pompierre est la seule dont nous avons vraiment profité sur l’île. Bien à l’abri des méchants rayons du soleil, nous avons profité de la plage et des récifs coralliens qui nous ont fait cadeaux de joli bancs de poissons.

A notre arrivée, nous avons acheté des sandwiches à une dame à l’entrée. En partant, elle nous a conseillé de faire attention aux chèvres, car elles sont très gourmandes. Mais ce n’est pas des chèvres que nous avons rencontré…

Il avait l’air tellement malheureux que j’ai partagé des petits bouts de mon sandwich avec lui… du coup, il ne m’a plus quitté!!!

Et les chèvres dans tout ça? Et bien, c’est le lendemain au retour de notre grande balade, alors que la plage se vidait que nous les avons vues. Et nourries aux fleurs!!!

Pour terminer, laissez moi vous présenter la Plage de Grande Anse, la plus grande plage des Saintes. Cette grande plage de sable blond n’est malheureusement pas très fréquentée car les vagues et les forts courants rendent la baignade particulièrement dangereuse.

A contrario, elle est l’endroit rêvé pour tous les body-boarders!

Encore une fois, nous étions seuls sur cette plage. Il est vrai que la plage de Pompierre est un endroit magnifique, mais il est dommage de constater que, vu les nombreuses anses et plages que l’ile offre aux visiteurs, il n’y ait qu’elle qui attire les curieux.

Cette île est vrai régal pour les yeux à tous les niveaux, il est difficile de ne pas trouver son bonheur dans toutes ses plages!

Prochaine balade : le Fort Napoléon et le Morne Morel.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!