Lalydo's Blog

Lalydo's life

La Solitude des Nombres Premiers 29 juin 2011

La Solitude des Nombres Premiers de Paolo Giordano

Mattia est passionné de mathématiques. Pour Alice, c’est la photo. Ils ne se sentent pas à leur place dans ce monde et c’est cette solitude et leurs blessures d’enfance qui vont les rapprocher.

J’ai découvert ce livre chez Mylittlediscoveries et elle en a tellement bien parlé que j’ai tout de suite eu envie de le lire (comme les 3/4 des livres qu’elle évoque sur son blog d’ailleurs 😉 !).

L’histoire de l’amitié entre ces 2 êtres fragiles et malmenés par des blessures d’enfance est extrêmement prenante. Le style d’écriture de Paolo Giordano est saisissante et on a toujours envie d’en savoir plus sur eux. Ce roman est bref, va à l’essentiel sans faire dans le pathos ni dans la caricature, nous laisse des brides de leur histoire en attisant notre curiosité sans jamais en faire des tonnes. Ce qui rend Mattia et Alice encore plus intéressants, c’est qu’il reste des parts d’ombres qui permettent de s’interroger et s’intéresser toujours plus à ces êtres atypiques.

La relation qui se noue entre eux est très intéressante car à leur image : bancale, frustrée… ils se trouvent, se perdent, se retrouvent… et continuent de se chercher même à l’âge adulte. J’ai aimé le point du vue assez objectif que pose l’auteur sur ses 2 protagonistes. Il garde une certaine distance vis-à-vis d’eux, afin de garder un œil plus juste, plus vrai sur leur personnalité et j’ai aimé cette façon de présenter l’adolescente et la difficulté de la traverser, sans jugement ni apitoiement.

Ce livre est très poignant et réaliste, les personnages touchants et authentiques, l’écriture vive et juste. Un roman court mais efficace, que je ne peux que conseiller.

Si vous êtes flemmards, l’adaptation cinématographique est sortie en 2010. 😉

Alors, cette histoire? Lue? Vue?

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Stop à l’Abandon des Animaux!!! 27 juin 2011

Filed under: Vie quotidienne — lalydo @ 05:00
Tags: , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/stop-a-labandon-des-animaux/ 

C’est bientôt les vacances! Et avec elles… les abandons d’animaux.

Quand j’ai lu cet article chez Angelita, j’ai eu immédiatement et naturellement envie de prendre part au relai de la campagne…

Je ne vous dis pas à quel point ça me fout dans une colère noire quand j’entends que chaque année, c’est 60 000 animaux qui sont laissés sur les routes ou ailleurs pour ne pas prendre ses responsabilités.

Dois-je rappeler qu’un animal n’est pas une peluche, que lorsque l’on prend un animal de compagnie, on s’engage envers un être vivant et que l’on ne le jette pas comme un mouchoir usagé? Il est malheureusement nécessaire de le rappeler sans cesse car certains d’entre nous n’ont aucun scrupule à le faire…

C’est pour cela que 30 Millions d’Amis lance une campagne de sensibilisation afin de cesser ce carnage.

L’abandon est passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000€ d’amende. Malheureusement, aujourd’hui ces irresponsables restent impunis alors que les bêtes meurent de faim, de froid ou sont simplement euthanasiées à leur arrivée en fourrière.

Il existe pourtant des solutions simples, telles que de chenils ou même encore des particuliers afin de faire garder son animal pendant son absence. La fondation met à disposition sur son site un kit « Vacances pas Bêtes » afin de faciliter leurs vacances aux propriétaires d’animaux.

Posséder un animal n’est pas un caprice, ni une lubie, il faut en prendre soin. Protégeons-les!

Le site de la fondation : www.30millionsdamis.fr
Leur page Facebook : www.facebook.com/30millionsdamis

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Guadeloupe : Trois-Rivières et Vieux-Fort 24 juin 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/balade-en-guadeloupe-trois-rivieres-et-vieux-fort/

A notre retour des Saintes, nous sommes arrivés à Trois-Rivières, sur l’île de Basse-Terre. Notre ami présent sur l’île au même moment que nous, nous avait gentiment proposé de venir nous chercher au bateau, afin de nous emmener jusqu’à la ville de Basse-Terre pour que nous puissions récupérer notre location de voiture (heureusement qu’il était là, soit dit en passant, vu la galère!).

Du coup, il nous a servi de guide et nous a emmené à la plage de Grande Anse de Trois-Rivières et à Vieux-Fort.

Et bien lui en a pris, car nous ne nous serions peut être pas arrêté et nous aurions loupé 2 lieux exceptionnels!

Tout d’abord, la plage de Grande Anse de Trois-Rivières.

Sa particularité? Une plage de sable noir. Nous n’avions jamais vu cela! C’est surprenant et surtout magnifique!

C’est bien entendu grâce à la Soufrière que le sable a cet aspect et c’est LA plage de sable noir de Guadeloupe. Plus on remonte vers le Nord en suivant la côte Ouest dite « Côte sous le vent », plus le sable s’éclaircit.

De plus, cette plage est réputée pour les amateurs de bodyboard, car les rouleaux sont impressionnants! J’en ai d’ailleurs fait les frais le dernier jour! 😉 Et juste pour remuer le couteau dans la plaie encore fraiche de notre douloureux départ des Saintes, la plage a une vue directe sur les îles! 🙂

Nous sommes ensuite partis pour Vieux-Fort. Après être allés à la pointe la plus au nord (Pointe de la Grande Vigie) et à celle la plus à l’est de l’île (Pointe des Châteaux), nous voici à celle la plus au sud.

Un des premiers français à avoir mis les pieds en Guadeloupe décida de construire une batterie sur ces lieux. Dès le XVII° siècle, cette position stratégique permit, lors des guerres franco-anglaises, de protéger et surveiller le canal des saintes, ainsi que l’accès à Basse-Terre.

Le phare a été construit dans les années 1950 car jusqu’à la fin des années 1970, l’accès à la commune ne se faisait que par la mer. C’est suite à l’éruption du volcan en 1976, qu’une route a relié le bourg au reste de l’île.

Deux magnifiques découvertes pour notre premier aperçu de Basse-Terre, un grand merci Seb!!!

Prochaine balade : La Maison du Cacao et La Plage de Grande Anse de Deshaies.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses
Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et Le Morne Morel

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade dans l’Oise : Le Château de Pierrefonds 22 juin 2011

Filed under: balade — lalydo @ 05:00
Tags: , , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/balade-dans-loise-le-chateau-de-pierrefonds/ 

Je vous avais déjà parlé du Château de Pierrefonds dans mon article Balade dans l’Oise : Pierrefonds, mais début Mai, contrairement à la première fois, nous sommes entrés et nous avons visité le château.

C’est en 1393 que débute l’édification d’un château-fort par Louis d’Orléans. Cette bâtisse est destinée à surveiller les échanges entre les Flandres et la Bourgogne. En 1616, le siège de Louis XIII est fatal au château qui restera en ruines jusqu’à son achat en 1810 par Napoléon 1er.  Les grands changements arrivent surtout grâce à Napoléon III qui décide de  transformer Pierrefonds en résidence occasionnelle à quelques pas de Compiègne, où se trouve le château impérial. La restauration est confiée dès 1857 à Viollet-le-Duc. Il réinvente complètement l’architecture et crée et invente bien plus qu’il ne restaure, et fait de Pierrefonds une vraie œuvre originale, d’inspiration médiévale.

Je vous emmène faire le tour du propriétaire?

Pour commencer, le château est un lieu très prisé pour les tournages de nombreux films et séries. La dernière série en date à avoir élu domicile sur place est la série britannique Merlin.

Les extérieurs sont tournés directement au château et nous nous sommes vite retrouvés nez à nez avec des chevaliers et des gueux, mais pas que… 😉

C’est donc pour cela qu’à l’entrée, les tours sont ornées… Une fois dans la cour intérieure, plus d’ornements mais des câbles pour le tournage! 😀 Plus sérieusement, nous avons pu tout voir sans déranger ni être dérangé, mais c’était sympa cette petite ambiance de tournage!

Pour accéder aux salles du bas, on peut passer par le portique (cf photo ci-dessus à gauche), qui abrite de nombreuses sculptures sur les piliers, notamment 3 chapiteaux qui illustrent « Le Roman de Renart« .

La première salle que nous avons visité est la salle des gardes. Des éléments du château du XV° siècle sont présents dans cette pièce immense.

La suite de la visite s’est faite dans la galerie de pierres, située au sous-sol. « Les gloires de la France », sont des répliques de plâtres des grandes figures de l’Histoire Française, créées pour Versailles et mis en réserve dans les années 1950 à Pierrefonds. L’ambiance créée par le jeu de lumière et la bande-son est parfaitement flippante et terriblement prenante! 😉

Nous avons poursuivi notre balade au premier étage du château en visitant les pièces d’apparat (et en prenant tout le circuit à l’envers…hihihihi!)

La salle des Preuses est l’ancienne salle de justice. La cheminée située au fond de la pièce représente l’Impératrice Eugénie et ses dames de compagnie. De l’ancien mobilier, il ne reste que 2 banquettes centrales, les armures médiévales de Napoléon III ayant été déménagées.

Nous sommes ensuite passé par la pièce dite de la garde-robe,

avant d’accéder à la chambre de l’empereur.

Nous avons terminé notre visite du premier étage par le salon de réception. Les boiseries et les peintures du plafond sont précurseurs de l’art nouveau.

En revenant à l’extérieur, nous sommes allés jeter un œil à la jolie petite chapelle.

Avant de quitter les lieux, nous avons terminé par l’exposition permanente des ateliers Monduit, ateliers qui ont réalisé nombres de sculptures en bronze ou en cuivre, en martelant ces matériaux afin de créer des pièces creuses. Certaines œuvres sont très impressionnantes et pour certaines, gigantesques.

Au moment de partir, nous sommes tombés sur devinez-sur-qui… Merlin!!! Enfin pas le vrai, mais bien sur l’acteur, Colin Morgan, qui joue ce rôle dans la série du même nom (dont je vous parlais au début de l’article)! Si, si! Regardez!

Ha! Je ne vous ai pas menti!!! 😉 (si vous ne me croyez toujours pas, allez revoir la photo d’illustration en début d’article…) Mon homme qui suit la série, n’en revenait pas, on ne pensait vraiment pas croiser un des acteurs et encore moins l’acteur principal. 🙂

Fini de jouer les groupies, un dernier coup d’œil sur le château…

et nous quittons ces lieux magiques (Merlin.. magique.. si, avouez que le jeu de mot est drôle.. non? 😀 Bref…).

Je vous conseille vivement si vous passez dans cette région, d’aller le visiter, il est splendide! Et qui sait, peut être rencontrerez vous des personnages connus… 😉

Château de Pierrefonds
rue Viollet-Le-Duc
60 350 Pierrefonds
03 44 42 72 72
www.pierrefonds.monuments-nationaux.fr

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Gnoméo et Juliette 20 juin 2011

Filed under: Cinéma — lalydo @ 05:00
Tags: , ,

Gnoméo et Juliette

Dans le pays des nains de jardins, il existe 2 clans ennemis : les Montaigu (bonnet bleu) et les Capulet (bonnet rouge). Lorsque la jolie Juliette Capulet rencontre le courageux Gnoméo Montaigu, c’est le coup de foudre. Mais comment vivre cet amour interdit?

Gnoméo et Juliette ou comment transposer la plus célèbre des histoires d’amour au pays des nains de jardins. Sur le papier l’idée est bonne, à l’écran un peu moins. Bien que j’ai passé un moment agréable, je m’attendais à mieux.

L’animation est correcte mais pas transcendante, le scénario est assez plat, l’humour n’est pas vraiment au rendez-vous… surtout lorsque l’on sait que le réalisateur vient de Dreamworks et a travaillé sur les trois premiers Shrek, sur le premier Toy Story, sur l’Etrange Noël de M. Jack…, on s’attend à quelque chose de plus travaillé. Il y a quelques bonnes idées, mais tout reste quand même assez superficiel. Contrairement aux films cités ci dessus (souvent à double sens, aussi bien pour les adultes que pour les enfants), celui-ci est clairement destinés aux plus jeunes, avec un but uniquement distractif, sans intrigue particulière, ni rythme.

Un seul personnage m’a fait réellement rire, celui de Nanette la grenouille et la confidente de Juliette, une vraie bulle de bonne humeur dans ce film. Les personnages ne sont pas attachants et manquent de profondeur, tout comme les situations d’ailleurs!

Et puis, il faut aimer Elton John, car la bande originale est constituée uniquement de ses chansons! J’aime, mais pendant tout le film, c’est assez lourd… seul son clone en nain de jardin vaut le détour!

En bref, un fil d’animation qui vaut juste le coup si vous avez des bambins, sinon passez votre chemin (wouh! ça rime!!! :D)

Gnoméo et Juliette

Année de production : 2011

Pays de production : États-Unis, Grande-Bretagne

Réalisateur : Kelly Asbury

Voix originales : James McAvoy (Gnoméo) – Emily Blunt (Juliette) – Michael Caine (Lord Redbrick ) – Ashley Jensen (Nanette) – Maggie Smith (Dame Bluebury)

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Petit + du Dimanche : Les Lacs du Connemara 19 juin 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/petit-du-dimanche-les-lacs-du-connemara/

Je ne suis pas une fan de Michel Sardou (surtout du bonhomme, pouah!). Mais depuis toute petite, j’aime Les Lacs du Connemara. Je sais que ça remonte aussi loin grâce à mon papa, qui m’a dit que toute petite lorsque le disque passait à la maison, je dansais devant le tourne-disque (là, je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre… :D)!

C’est pour ça que j’ai choisit cette chanson pour souhaiter à mon papa que j’aime très fort : une Bonne fête!!!

Bon dimanche!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade aux Saintes : Le Fort Napoléon et le Morne Morel 17 juin 2011

Filed under: balade,Guadeloupe — lalydo @ 05:00
Tags: , , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/06/balade-aux-saintes-le-fort-napoleon-et-le-morne-morel/

Aujourd’hui, dernière étape de notre petit séjour saintois. Nous avons bien profité de cette ile et ses magnifiques paysages et nous avons eu l’occasion d’y faire une visite très intéressante ainsi qu’une magnifique balade, dont je vais vous parler ici.

Comme je vous le disais dans les billets précédents, le moyen de transport le plus répandu (à part nos pieds) sur l’île est le scooter. Nous avons donc, lors de notre deuxième jour sur place, loué une jolie bébête afin de faire le tour du propriétaire et surtout soulager nos petites jambes (je vous rappelle que ça grimpe!).

C’est donc ainsi que nous avons peu voir une bonne partie des plages (dont je vous parlais dans l’article Balades aux Saintes : les Anses) et que nous avons profité de ce moyen de locomotion afin de monter au Fort Napoléon.

Situé au sommet du Morne Mire à 114m d’altitude, le fort a été édifiée en 1844 par Napoléon. Il accueillit des garnisons jusqu’en 1889 et servit surtout de pénitencier, notamment durant la seconde guerre mondiale.

Le fort ceint de hauts remparts, comprend le bâtiment principal transformé en musée dans les années 1980 et un jardin botanique « exotique », terrain de prédilection des iguanes.

Le musée expose des maquettes et des objets liées aux guerres franco-anglaises et d’autres salles sont consacrées à la découverte de la vie saintoise et de son histoire, ainsi qu’à la découverte de la pêche et de la mer. De nombreux panneaux explicatifs sont présents tout au long de la visite et racontent bien l’histoire de l’île et du fort.

Ce fut une visite très intéressante, on a beaucoup appris sur la colonisation, les guerres, la vie sur l’île… j’avoue que j’ai fini par décrocher un peu à un moment mais je crois que c’est parce que nous n’avions pas commencé par les salles les plus « accrochantes ».

La visite s’est poursuivie par le chemin de ronde, comprenez le jardin exotique. Ce lieu est extrêmement bien entretenu et est un très beau conservatoire de la flore locale, notamment en matière de cactus. Et comme je vous le disais précédemment, c’est le terrain de jeu des iguanes, espèce protégée aux Antilles. Dès l’entrée, il est bien spécifié qu’il ne faut surtout pas les nourrir. Nous nous attendions donc à en voir énormément et finalement… non! C’est un peu le hasard qui a mis celui-ci sur notre route et il a été le seul que nous avons croisé ce jour-là.

Le panorama à 360° vaut le déplacement, on a une vue plongeante sur l’ile et c’est tout bonnement magnifique.

Ce fut une visite très intéressante, aussi bien pour le musée que pour le jardin. On s’est dit ce jour là, que nous étions contents d’y être montés en scooter! 😉

Le deuxième lieu que je veux vous présenter aujourd’hui est le Morne Morel (cf carte). Cette randonnée permet de monter jusqu’à la Batterie Caroline et de jouir d’une vue aussi belle qu’au fort Napoléon, avec en prime une vue plongeante sur la très belle plage de Pompierre.

La balade débute de la Baie de Marigot (dont je vous parlais dans l’article précédent) et nous emmène à travers les arbres à 136m d’altitude.

Les premiers mètres offrent une vue vraiment sensationnelle sur la baie. C’est ensuite partie pour la grimpette… pendant laquelle j’ai cru mourir… Nous avons fait cette randonnée en plein soleil et sans un poil de vent. Sans mourir, bien évidemment ;), j’ai vraiment cru que je n’arriverais pas en haut sans finir à 4 pattes! Cela a été la randonnée la plus difficile que j’ai eu à faire sur place. Mais une fois au sommet, on se dit que cela valait la peine d’en baver!!!

L’arrivée au sommet est une délivrance!!! 😉 Non seulement la vue est splendide (voir ci-dessus), mais en plus il y a du vent! Nous avons découvert un nouveau panorama sur les Saintes qui, une fois de plus  nous a fait tomber en amour pour cette île.

Pour la petite histoire, le sommet porte le nom de Batterie Caroline, car une princesse saintoise, pensant ne jamais revoir son promis, soldat, s’est jetée du haut du morne le jour où celui-ci revenait sur l’île. (Mais qu’est-ce qu’elles ont toutes à se jeter dans le vide???)

C’en est fini des Saintes… notre départ a été un vrai crève-cœur, ce petit paradis nous manque terriblement. Mais j’ai encore plein de chose à vous raconter, Basse-Terre regorge de lieux plus magiques les uns que les autres!

Prochaine balade : la plage de Grande Anse à Trois Rivières et Vieux Fort.

Pour voir ou revoir mes précédentes balades : Balade en Guadeloupe : Sainte Anne,
Balade en Guadeloupe : La Pointe des Châteaux
Balade en Guadeloupe : La Porte d’Enfer et La Pointe de la Grande Vigie
Balade aux Saintes : Le Bourg et La Baie
Balade aux Saintes : les Anses

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

L’Ombre du Vent 15 juin 2011

Filed under: Lecture — lalydo @ 05:00
Tags: ,

L’Ombre du Vent de Carlos Ruiz Zafon

1945, à Barcelone. Lorsque son père l’emmène au Cimetière des Livres Oubliés, Daniel Sempere, 8 ans, choisit parmi tous les ouvrages présents L’ombre du vent de Julian Carax. Ce livre « sauvé » du cimetière, il devra le protéger envers et contre tout. Cette histoire est une révélation pour le jeune garçon qui cherche à en savoir plus sur son auteur. Mais personne ne semble avoir entendu parler de ce Julian Carax, exilé en France quelques années plus tôt, et dont tous les livres ont été brûlé par un mystérieux homme. Homme qui, rapidement, tente également d’intimider Daniel. Plus les années passent, plus la curiosité de Daniel envers Carax grandit et plus il cherche à en savoir plus sur son auteur fétiche.

Quand j’ai lu la critique d’Inès du blog Le Monde d’Inès, j’ai tout de suite eu envie de le lire (j’en avais d’ailleurs parlé lors de ma semaine chez Oh Les Girls!). Et je ne regrette pas cet achat!

L’histoire est réellement captivante. Tout d’abord pour l’histoire de Daniel que nous voyons grandir, se chercher aussi bien sur le plan émotionnel que spirituel. J’ai aimé l’attachement de l’enfant pour son premier livre qui l’a bouleversé et qui l’a suivit toute sa vie au point de devenir obsédé par tout ce qui entoure ce livre et son auteur. Ensuite pour toute l’histoire de Julian Carax que l’on découvre en parallèle, en même temps que Daniel. Et pour les similitudes entre les 2 histoires et l’identification du jeune lecteur envers son auteur et sa vie.

Carlos Ruiz Zafon réussit à nous embarquer dans une histoire, qui au premier abord n’a rien d’extraordinaire mais, qui au fil des pages se révèle passionnante. On s’attache tellement au jeune Daniel que, comme lui, on veut en savoir plus. De plus, ce roman teinté d’un peu de polar, d’histoire et de fantastique, arrive en un seul livre à combler beaucoup de lecteurs par sa grande diversité.

J’ai aimé l’histoire qui nous ai conté et la façon dont l’auteur entremêle les 2 histoires (celle de Daniel et celle de Julian). Le parallèle fait entre les 2 existences, leur quête d’identité, leurs rapports aux parents, leurs premiers émois amoureux, tout cela contribue à la force de ce roman. De plus chaque personnage secondaire est magnifiquement bien écrit. Les relations humaines sont extrêmement bien décrites et vraies, on s’attache très vite chacun d’entre eux. Ils ont tous un rôle à jouer, soit dans la vie des personnages principaux, soit dans la quête de Daniel, ils sont bien définis et ne nous laissent pas insensibles. Car ce roman est également un beau concentré d’émotions et cela contribue encore plus à nous rendre vite accros!

Je ne connais pas l’Espagne ni Barcelone mais les description très réaliste de Zafon m’ont fait plonger dans les lieux les 2 pieds dedans. J’avais l’impression d’y être et du coup, maintenant je n’ai plus qu’une envie : y aller!

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette histoire réellement « ensorcelante » et je vous conseille de vous plonger dans les 650 pages de ce roman!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Heureuse en Jeu… 13 juin 2011

… et très heureuse en amour, merci! 😉

Nan sans rire, en ce moment, j’ai un bol en jeu!!! Incroyable!

Tout  a commencé chez La Mite Orange. En participant au « film du mois » et grâce à ma critique sur Entre les murs, j’ai gagné le DVD de Scary Movie!

J’ai ensuite gagné 2 places de cinéma sur The Cocooning around the Corner afin d’aller voir le dernier Woody Allen (voir article : Minuit à Paris).

Et là, tout s’est enchainé! Le même jour, je gagnais 4 tablettes de chocolat Côte d’Or (une pure tuerie!!!), avec en prime le jeu de l’oie qui va avec, chez Faust’in :

et des cupackes au bounty, à l’occasion du premier anniversaire du blog de Misschocoreve! Après maintes péripéties, ils sont arrivés à bon port, mais leur trajet n’a pas été de tout repos!!!

Ces cupackes étaient très bons (malgré leur séjour prolongé à la Poste…), j’en remangerais bien, tiens… 😉

Et cerise sur le gâteau, quelques jours plus tard, je gagnais du parfum chez Angelita M : Womanity de Thierry Mugler.

La bouteille est magnifique, le parfum sent divinement bon (bien qu’un peu fort pour mon petit nez, il va falloir qu’il s’y habitue) et le bijou livré avec est très joli.

J’ai été pourrie gâtée (et je ne m’en plains pas, rassurez-vous!) et je croise les doigts car j’ai participé à quelques concours et je ne serais pas contre quelques cadeaux supplémentaires… 😀

Je remercie vraiment du fond du cœur La Mite Orange, JulyCocoon, Faust’in, Misschocoreve et Angelita M et leurs partenaires (pour celles qui en ont!) pour ces magnifiques cadeaux, ce n’est QUE DU BONHEUR! Merci les filles!!!

Tout ce chocolat est pour Chcoladdict et sa Weekly Chocolate!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!