Lalydo's Blog

Lalydo's life

Mangez-le si vous voulez 11 février 2011

Filed under: Lecture — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé

Le 16 août 1870, Alain de Monéys se rend au village voisin pour se rendre à la foire. Suite à un malentendu, ce jeune homme sera lynché et tué en public.

Après une mauvaise expérience avec l’auteur (article  : Le magasin des suicides), j’ai été très tenté par celui-ci suite à la critique de Polenn and The City. Basé sur une histoire vraie, ce livre raconte le calvaire d’un jeune homme, qui en moins de 2 heures a trouvé la mort dans des conditions effroyables, torturé par une foule de paysans devenus de véritables bourreaux.

Ce livre est court (j’ai du mettre 2h pour le lire) et extrêmement captivant. Jean Teulé relate les faits qui se sont déroulés avec un précision telle, que l’on se croirait projeté sur place. Son style d’écriture est simple mais efficace, et son récit apporte un recul qui donne aux faits une dimension encore plus morbide. L’auteur se permet parfois quelques remarques dans son texte qui m’ont déplu mais malgré tout, cela reste au second plan par rapport à la force de cette histoire.

Car ce qui est impressionnant dans ce récit (outre les scènes de tortures), c’est cette folie collective qui se met à saisir tous les villageois. Ces gens sont fatigués par une guerre contre la Prusse qui gagne du terrain, ruinés par une sécheresse qui dure depuis des mois… il leur faut un responsable. Peu importe qu’il soit un voisin, un camarade, le plus important est d’avoir un bouc émissaire à tous leurs malheurs. Ce récit montre à quel point la folie humaine (et encore plus le mouvement de masse) est sans limite. Cette histoire nous rappelle que nous ne sommes à l’abri de rien, qu’une foule peut perdre tous ses moyens et en arriver aux pires extrêmes.

Cette histoire vraie et terrifiante, symbole de l’hystérie collective, est vraiment un bon moyen de se rendre compte que la folie est sans limite comme nous le rappellent quotidiennement les médias. A lire, sans hésitation.

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Tarte Potiron-Chocolat 9 février 2011

Filed under: Recettes — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Retrouvez cet article sur mon blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/02/tarte-potiron-chocolat/

Quand ma copine m’a parlé de cette tarte, je me suis bien demandée si elle se moquait de moi.. une tarte sucrée avec du potiron??? Et j’ai goûté… 😉

Tarte Potiron-Chocolat

– 1 pâte brisée

– 800g de potiron (ou citrouille)

– 2x60g de sucre

– 3 oeufs

– 100g de chocolat noir

– amandes effilées

Préchauffer le four à 180° (Th6).

Faire cuire le potiron avec 60g de sucre pendant 30 min. Mixer si nécessaire afin d’obtenir un mélange assez lisse.

Mélanger 3 jaunes d’œufs avec 60g de sucre et l’ajouter au potiron. Laisser cuire 5 min. Laisser refroidir la préparation.

Pendant ce temps, faire fondre le chocolat et l’étaler sur le fond de tarte. Monter les blancs en neige et les incorporer aux potirons. Verser cette préparation sur la tarte et parsemer des amandes effilées sur le dessus.

Faire cuire 40 min.

Surprenant? Vous avez dit surprenant? Et ben, ça l’est!!! Et c’est même très bon! Le mélange potiron est frais et léger et se marie vraiment très bien avec le chocolat. Sans le chocolat, la tarte serait sûrement assez fade, mais ce nappage relève bien l’ensemble. J’avoue que je n’en ferais pas des folies mais c’est une recette très innovante et délicieuse. Merci à ma copine Ophélie pour cette recette, trouvée chez Marmiton! Et pour toi Chocoladdict, ceci est ma weekly chocolate!!!

Bon appétit!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Balade en Normandie : L’Abbaye de Jumièges 7 février 2011

Filed under: balade — lalydo @ 05:00
Tags: , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/02/balade-en-normandie-labbaye-de-jumieges/

Dernière étape de notre weekend normand : l’Abbaye de Jumièges. Située dans la vallée de la Seine,elle fut commencée au VII° siècle. Extrêmement malmenée au fil des siècles (incendies, pillages), l’abbaye fut le théâtre de nombreux changements. A la révolution, les moines finirent par déserter définitivement les lieux qui furent vendus comme bien nationaux, comme beaucoup d’édifices religieux. Au début du  XIX°, le marchand de bois qui a acquit la bâtisse aux enchères, fit exploser le chœur afin d’en faire une carrière. L’abbaye, déjà en mauvais état, est définitivement à l’état de ruines. C’est en 1852, que le nouveau propriétaire sauve les ruines et entreprend un travail de conservation du site. C’est ainsi que nous avons découvert un des plus beaux site de France.

C’est toujours sous la pluie (qui est folle de nous depuis la veille) que nous arrivons à proximité du site. Mais avant, pour y accéder, c’est en bac que nous traversons la Seine.

Ce fut bien sympa! De plus, à ce moment là, les couleurs de l’automne étaient encore chatoyantes et malgré la grisaille, c’était vraiment très joli. Une fois, remontés dans la voiture, nous avons fait à peine 2km et nous sommes arrivés. Derrière le bâtiment d’accueil ou la porterie, se dresse l’abbaye. Voici donc l’accueil vu de la place et vu de l’intérieur.

Étant le premier dimanche du mois, nous avons bénéficié de la gratuité des entrées. Actuellement l’abbaye est en pleine restauration et la nef est sous les échafaudages. Elle est située dans un très grand parc qui permet éventuellement de prolonger la visite dans les jardins.

L’ancienne boulangerie qui accueille des expositions de temps à autre est située dans le parc :

Si la nef est encore debout, le chœur, lui, a été complètement détruit. Sur la photo de gauche, on voit qu’il ne subsiste qu’une chapelle dans ce chœur et sur celle de droite, on peut voir la nef en pleine restauration :

En s’éloignant un peu de l’abbaye on peut trouver aux alentours le logis abbatial, qui date du XVII° siècle:

et surtout un très grand parc, très agréable pour la balade.

Nous sommes loin d’avoir fait tout le tour du parc. Aux beaux jours cela doit être très agréable. Vu le magnifique temps qui a fini par nous glacer, nous n’avons pas tout exploré. En été, le site accueille de nombreuses expositions et spectacles, mettant en lumière ce site vraiment magnifique.

Abbaye de Jumièges
24, rue Guillaume le Conquérant
76 480 Jumièges
02 35 37 24 02
www.jumieges.fr

Voilà, c’était ma dernière balade normande. Les prochaines seront guadeloupéennes et je peux vous dire que j’ai hâte! Mais rien ne dit, qu’il n’y en aura pas d’autres d’ici là par chez moi.. 😉

Pour voir ou revoir nos précédentes balades : Balade en Normandie : Honfleur
Balade en Normandie : Etretat
Balade en Normandie : Trouville-sur-Mer
Balade en Normandie : Deauville
Balade en Normandie : Lisieux
Balade en Normandie : Cabourg

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Petit + du Dimanche : I’ll Be There for You 6 février 2011

S’il y a bien une série que j’adore et que je regarde toujours avec beaucoup de plaisir, c’est bien Friends! Et comme en ce moment, je regarde de nouveau quelques épisodes, j’ai eu envie de partager le générique avec vous.

La chanson I’ll be There for You de The Rembrandts et son succès sont définitivement liés à la série. Et même le clip!

Bon dimanche!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Quelques douceurs… 5 février 2011

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/02/quelques-douceurs/

Il fait froid. Il fait gris. L’hiver commence à me paraitre interminable et je suis sur les rotules.

Mais j’ai une cousine et une amie formidables qui m’ont fait quelques petits présents qui me font dire que finalement, l’hiver… c’est pas mal!

Tout commence par un assortiment de chocolats

Des chocolats fourrés et qu’avec des choses dont je raffole!!! Même le chocolat blanc dont je ne suis habituellement pas fan (trop écœurant) est délicieux grâce aux éclats de spéculoos! C’est original et surtout très très bon, merci ma cousine!

Le lendemain, c’était une journée retrouvailles avec une amie très chère que je n’avais pas vu depuis 15 ans : BouquetdeBamboo! (si vous ne connaissez pas son blog, honte à vous et j’exige que cette erreur soit réparée sur le champs!). L’occasion pour nous d’évoquer le passé mais également le présent, nos projets futurs.. et je ne suis donc pas repartie les mains vides car cette coquine m’a bien gâtée!

De la tisane (délicieuse soit dit en passant), de la confiture, du sucre et un mélange d’épices pour poisson.. j’ai été très gâtée et bien je n’ai pas encore tout goûté, je sens que je vais me régaler! Merci BouquetdeBamboo!!!

Et puis, des petites douceurs ne venant jamais seules, je me suis passée une petite commande de thés chez Kusmi Tea. J’ai profité d’une vente privée afin de reprendre du thé Prince Vladimir que j’adore et tenter celui qui me fait de l’œil depuis de nombreux mois : le thé au chocolat!

J’attends avec énormément d’impatience cette commande afin de me jeter sur ce thé chocolaté!

Et pour parfaire le tout, je viens de gagner une crème pour les mains Amilab chez Virginie B.! Bref, tout va bien!!! Et chez vous? L’hiver n’est pas trop difficile à passer?

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Le Roye Gourmet 4 février 2011

Filed under: balade — lalydo @ 05:00
Tags: ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2011/02/le-roye-gourmet/

La semaine dernière mon homme et moi avons fêté nos 9 ans d’amour. Pour marquer l’évènement, plutôt que de s’offrir des cadeaux, nous avons décidé de nous faire un petit resto et nous sommes retournés dans un endroit que nous connaissons bien : Le Roye Gourmet.

Après un petit apéro,

mon homme avons pris en entrée un Feuilleté d’escargots à la crème de Rollot.

Un délice! Le mélange du fromage et des escargots est très doux, cela se marie bien ensemble. Ce fut une très belle découverte, bien gouteuse!

Pour le plat, nous avons choisi un Faux-Filet braisé et sa sauce chasseur.

Rien à redire sur ce plat relativement classique. Très copieux, la viande était excellente, ainsi que les accompagnements.

Pour terminer, mon homme a prit des Profiteroles au chocolat et moi, un Enfermé de chocolat moelleux entre mousse poire et poire pochée.

Ces 2 desserts étaient très très bons mais nous n’avions plus de place pour caser tout ça! Mon homme a déploré ne pas avoir assez de chocolat chaud (ce gourmand!), quant à moi, je me suis régalée avec ce dessert mousseux et léger.

Comme d’habitude nous avons été accueilli chaleureusement dans ce restaurant, aussi bien par la propriétaire que par le serveur et nous avons très bien mangé. Les présentations sont toujours réussies, une cuisine très bonne quoique traditionnelle. Le seul petit reproche que nous pourrions leur faire, c’est d’être un peu cher par rapport à ce qu’ils proposent. Malgré la qualité (et la quantité!), leur plat principal ne vaut pas d’être mis à 20€ sur la carte. Mais cela reste mon avis.. 😉

Si vous passez dans la Somme, je vous conseille de vous arrêtez là-bas, vous ne serez pas déçus!

Le Roye Gourmet
1, Place de la république
80700 Roye
03 22 87 10 87
www.leroyegourmet.com

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

La Foire des Ténèbres 2 février 2011

Filed under: Lecture — lalydo @ 05:00
Tags: , , ,

La foire des ténèbres de Ray Bradbury

A quelques jours d’Halloween, Will et Jim voient arriver en plein nuit une étrange fête foraine. Celle-ci est peuplée de monstres plus effrayants les uns que les autres et semblent bien plus dangereuse qu’elle n’y parait. Les 2 adolescents vont assister à d’étranges évènements…

Mes seules lectures de Ray Bradbury jusque là, ont été Chroniques Martiennes, que j’ai lu en sixième et qui m’avait fortement déplu, et Farenheit 451, lu il y a une dizaine d’années après avoir vu le film de l’excellent François Truffaut. Et celui-là, j’ai adoré. Un peu tiraillée par ces 2 expériences mitigées, je me suis lancée dans ce livre (piqué à mon homme).

J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Les premières pages n’arrivaient pas à m’accrocher. Pourtant, une fois l’intrigue lancée, j’ai lu ce roman avec un grand plaisir. L’auteur nous invite dans un univers sombre, à la fois surnaturel et poétique. Cette fête foraine et surtout ce qui s’y trame, s’apparente à une sorte de rite d’initiation pour ces ados qui passent de l’enfance à l’âge adulte. L’auteur joue sur les peurs de l’enfance, sur l’envie de grandir et en même temps pour les adultes, l’envie de repartir en arrière.  Sous la forme d’un conte, Bradbury aborde la peur de chacun face à la vieillesse, face à la mort. Ce récit permet à chaque personnage de faire son propre cheminement et chacun acquiert en maturité.

Malgré quelques passages descriptifs qui m’ont laissé un peu perplexe (j’aime bien lorsque je lis des descriptions, m’imaginer tout de suite la scène mais ici, parfois, j’avais beau relire certaines lignes plusieurs fois, rien n’y faisait je n’arrivais à visualiser), j’ai été embarquée dans cette histoire. J’ai aimé cet univers, à la fois sombre et poétique, effrayant et en même temps initiatique.

Il existe un film issu de ce livre La foire des ténèbres, réalisé par Jack Clayton et produit par Disney. Je serais curieuse de le voir, car j’ai très envie de découvrir cette histoire en images. Sinon, M. Tim Burton, si vous ne savez pas quoi faire, vous pourriez peut-être ne faire une adaptation, non? 😉

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!