Lalydo's Blog

Lalydo's life

Le joli lilas du mois de mai… 16 mai 2010

Filed under: Vie quotidienne — lalydo @ 10:16
Tags: , , , ,

Ça y est le soleil est de retour!

Je vous souhaite donc un bon dimanche et un bon début de semaine avec quelques images bien printanières, puisque mon chéri m’a ramené un joli bouquet de lilas qui parfume la maison!

Bon dimanche et bonne semaine à tous!

 

Joyeux Anniversaire Domi et Nathan! 15 mai 2010

Filed under: anniversaire — lalydo @ 06:36
Tags: , ,

Aujourd’hui je fais dans le lourd car il y a 2 anniversaires!!!

Un très bon anniversaire à Domi, ma marraine! Plein de Gros Bisous!Et surtout, je vous souhaite un très bon voyage aux États Unis!

Et c’est également l’anniversaire de mon cousin Nathan qui fête ses 4 ans! Joyeux anniversaire et plein de gros bisous mon bonhomme!

 

Thé à la Cerise Le Père Pelletier 13 mai 2010

Filed under: Vie quotidienne — lalydo @ 06:12
Tags: , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2010/05/the-a-la-cerise-du-pere-pelletier/

Aujourd’hui, c’est férié! Et pour bien profiter de votre petite journée ou gros weekend de repos, je vous propose de découvrir un thé dont le nom seul m’a fait salivé!

Il s’agit d’un thé de Ceylan aromatisé à la cerise!

L’odeur est à tomber par terre (aussi bien dans le sachet que dans la tasse!) et le goût… le goût! Un vrai délice! J’ai toujours peur avec les thés aromatisés, car certaines marques mettent plus en avant le goût amer du thé par rapport à l’arôme qui l’accompagne. Mais j’avoue que là, c’est très doux et on sent bien la cerise! Moi, qui aime le thé avec des saveurs originales (voir mon article Kusmi Tea), je suis servie!

Je suis tombée sur cette petite boite complètement par hasard, car la boutique de déco de ma ville liquide ses stocks. Je ne connaissais pas la marque Le Père Pelletier et je n’ai pas trouvé sur internet un site qui vend ou en tous cas qui indique les revendeurs. Je crois que je vais aller acheter tous les stocks de la dame avant qu’elle ferme!!! Il existe tout de même un site, apparemment uniquement réservé aux professionnels, car on peut télécharger les catalogues mais les produits sont uniquement sous références, il n’y a pas de prix! Si vous voulez y jeter un œil : www.lpp-leperepelletier.fr

Je vais passer mon jeudi sous la couette avec un bon livre et une tasse bien chaude de mon succulent thé! Bonne journée à tous et bon weekend aux plus veinards!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Alice au pays des merveilles : le dessin animé et le livre 11 mai 2010

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2010/05/alice-au-pays-des-merveilles-le-dessin-anime-et-le-livre/ 

Aujourd’hui, c’est critique croisée! J’ai enfin vu le dessin animé de Disney et enfin lu le livre de Lewis Carroll  (voir mon article Alice Au Pays des Merveilles sur le film de Tim Burton!!! Il était temps, non?

Alice au Pays des Merveilles (Alice in Wonderland)

Alors qu’elle montre peu d’entrain pour étudier sa leçon du jour, Alice voit passer un lapin blanc qui se plaint d’être en retard. En partant à sa poursuite, elle tombe dans un terrier est se retrouve dans un monde peuplé d’étranges créatures complètement farfelues.

Le dessin animé, qui date de 1951, est sur la forme assez vieillot mais sur le fond beaucoup plus fantasque que le film de Burton. Les personnages sont plus loufoques et les situations sont un peu plus poussées dans l’absurde. J’ai trouvé le Chapelier Fou bien plus dingue que celui interprété par Johnny Depp. Malgré tout cela reste un film des années 50 et un Disney de surcroit! C’est donc très lisse, très enfantin et surtout très… musical (et oui, il y a quelques passages obligés.. 😉 )! Les dessins n’ont quand même pas trop mal vieilli et la manière dont est racontée l’histoire est toujours actuelle. J’avoue que j’avais très peur d’être déçue mais j’ai bien aimé et j’ai passé un bon moment!

Alice au Pays des Merveilles (Alice in Wonderland)

Année de production : 1951

Pays de production : États-Unis

Réalisateurs : Hamilton Luske, Wilfred Jackson et Clyde Geronomi

Voix originales : Kathryn Beaumont (Alice) – Bill Thompson (Le Lapin Blanc) – Sterling Holloway (Le Cheshire Cat) – Ed Wynn (Le Chapelier Fou) – Richard Haydn (La Chenille) – Vera Felton (La Reine de Coeur)

Les Aventures d’Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll

Je ne vous refais un résumé… 😉

Je regrette de ne pas l’avoir lu avant! Mais me connaissant, si je l’avais juste avant de voir le film de Tim Burton, je n’aurais pas pu m’empêcher de comparer!

Je n’ai pas abordé ce livre vierge d’images en tous genres et c’est surtout celles du dessin animé qui me revenaient en tête.Malgré tout, j’ai bien vite oublié tout ceci au profit de mon imagination et surtout grâce aux belles illustrations de John Tenniel. J’ai vraiment été entrainée dans un univers loufoque, surréaliste et gentiment dingue, bien plus que dans le dessin animé et le film, et j’ai adoré cela!!! Est ce le pouvoir du livre et de mon imagination, en tous cas j’ai dévoré cet ouvrage et j’ai hâte de lire la suite Alice de l’autre côté du Miroir!

J’ai trouvé la personnalité d’Alice bien plus intéressante dans le livre de Lewis Carroll que dans les films. Malgré son jeune âge, elle a une réflexion sur la vie assez juste. Elle est curieuse et très attentive à tous les personnages qu’elle rencontre. Malgré tous les évènements étranges auxquels elle doit faire face, elle garde la tête froide et ne se démonte jamais, faisant preuve d’un courage et d’une grande présence d’esprit.

Ce qui est important dans le livre aussi, c’est le langage. Ce qui rend encore plus loufoque le voyage d’Alice dans ce monde merveilleux, ce sont toutes les homophonies qui, en version originale, rendent les conversations complètement décalées car elle prend un mot pour un autre. La traduction que j’ai lu reprend assez bien tous ces non-sens linguistiques qui font la grande force de ce roman et qui en fait une histoire bien plus complexe et du coup beaucoup moins enfantine au final!

Carroll réinvente le conte de fées et nous donne une vision bien moins « cucul » que ses prédécesseurs. A travers une sorte de voyage initiatique, Alice découvre le monde des adultes et se découvre elle-même au travers de sortes d’épreuves qu’elle se doit de réussir pour passer au monde suivant. C’est traité avec plus de philosophie que les autres livres pour enfants ce qui permet une deuxième lecture pour les adultes.

Des 3 « Alice » que j’ai vu en un mois et demi, c’est vraiment le livre qui m’a le plus marqué. C’est très bien écrit et on est vraiment happé par l’histoire, on retombe vite en enfance avec un grand plaisir! J’ai eu très envie de découvrir ce monde merveilleux avec elle! J’ai vraiment hâte de découvrir la suite, le Pays des Merveilles m’appelle!!!

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

 

 

Joyeux Anniversaire Jérôme! 10 mai 2010

Filed under: anniversaire — lalydo @ 15:15
Tags: ,

Et oui, je continue sur ma lancée des anniversaires… 😉 !

Et aujourd’hui c’est mon cousin qui fête ses 23 ans!

Bon anniversaire Jérôme! Je pense que nous nous reverrons d’ici la fin de l’année… 😉 Gros bisous!

 

En Mai, C’est le Mois du Portrait!

Comme je vous l’expliquais précédemment dans l’article Ma Photo C’est Vous, le GNPP (Groupement National des Photographes Professionnels) lançait son label qualité le 1er Mai dernier.

Afin de faire découvrir le métier et surtout de mettre en avant le savoir-faire des professionnels, Ma Photo C’est Vous prolonge l’opération avec Le Mois du Portrait.

C’est ainsi que tout au long du mois de Mai, pour toute prise de vue, 50 € vous sont offerts! Bien entendu, L’Atelier Photo de Sophie participe et nous vous attendons nombreux dans notre studio de Roye, dans la Somme!!!

Je vous invite donc à nous contacter soit par téléphone au : 03.22.87.00.80 ou par mail : photo.carlier@wanadoo.fr

Vous pouvez nous retrouver sur notre site : www.latelierdesophie-photo.com ou sur Facebook!

Et pour tout autre renseignement concernant ce label : www.maphotocvous.com

Toutes les photos ont une histoire… Pourquoi pas la votre?

Retrouvez moi Sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Numéro 9 7 mai 2010

Numéro 9 (9)

Dans un futur proche, un savant crée de petites créatures. C’est ainsi que 9 (la neuvième et dernière poupée) ouvre les yeux sur un monde dévasté par la guerre. Il rencontre ses congénères qui vivent cachés pour échapper à une machine folle. En la combattant, 9 déclenche accidentellement une machine encore plus puissante qui voudra leur perte à tous.

Un film d’animation, et produit de surcroit par le génialissime Tim Burton, cela avait de quoi être très alléchant! Oui… mais non. Esthétiquement c’est beau : un décor post-apocalyptique, une ambiance assez sombre… tout est fait pour nous plonger dans l’ambiance dès le départ. Mais malgré de gentils petits personnages qui se battent pour sauver leurs vies et celle de l’humanité, j’ai trouvé le film longuet, l’action a du mal à se mettre en place. Le scénario aurait pu être plus abouti, plus creusé. Ce film est à la base un court métrage et j’ai eu l’impression que le réalisateur Shane Acker a vraiment eu du mal à adapter son scénario pour un long métrage. Trop de longueurs, des impressions que l’histoire tourne un peu en rond… comme s’il cherchait à combler son scénario de départ pour tenter de le faire durer 1h10!

L’idée est bonne, surtout celle de mettre en avant ces petites créatures, pour autant je n’ai pas réussi à m’attacher à elles. J’ai suivi leurs aventures avec intérêt, mais sans grande passion. Je ne me suis jamais émerveillée comme devant d’autres films d’animation qui m’en ont mis plein la vue.

En bref, c’est sympa mais il manque un je-ne-sais-quoi qui aurait pu faire toute la différence. Il est beau mais ne se démarque pas suffisamment pour devenir une référence dans les films d’animation.

Numéro 9 (9)

Année de production : 2008

Pays de production : États-Unis

Réalisateur : Shane Acker

Voix originales : Elijah Wood (9) – Jennifer Connelly (7) – Christopher Plummer (1) – Martin Landau (2) – John C. Reilly (5) – Crispin Glover (6)

Retrouvez moi sur Facebook ou Hellocoton!

 

Joyeux Anniversaire Mamie! 6 mai 2010

Filed under: anniversaire — lalydo @ 06:00
Tags: ,

Et oui! Après mon Papi c’est au tour de ma Mamie de fêter son anniversaire! Elle non plus ne surfe pas mais c’est avec un grand plaisir que je lui souhaite un Très Joyeux Anniversaire! Je ne vous parlerais surtout pas de son âge, car bien qu’elle ne vienne pas sur le blog, si elle apprend que j’ai parlé de son âge sur le net, je me fait zigouiller sec! 😉

Bon anniversaire Mamie, avec plein de gros bisous!

 

Six Feet Under 5 mai 2010

Six Feet Under

Les Fisher sont une famille d’entrepreneurs de pompes funèbres. A la mort du père, Nathaniel, dans le premier épisode, le fils ainé se voit contraint de faire un choix suite à sa part d’héritage, afin de reprendre l’affaire familiale aux côtés de son frère, David. Leur jeune sœur, Claire, encore au lycée est en pleine crise d’identité face à leur mère Ruth, qui cherche sa nouvelle place de femme et non plus d’épouse dans cette famille endeuillée. La série relate leur quotidien sur 5 années, dans leurs choix, leurs combats, leurs doutes et leurs vies.

Ça y est!!! J’ai enfin vu Six Feet Under, cette série sur laquelle on m’avait fait tant d’éloges… et je ne peux qu’en faire à mon tour tellement elle est géniale!!! J’ai vu les 5 saisons d’un coup et j’avoue que je suis devenue très très accro!

De voir les 5 saisons à la suite et de ne pas les découvrir au fur et à mesure de la diffusion (comme pour Desperate Housewives par exemple) permet de plus s’attacher aux personnages. Ils deviennent comme des amis dont on suivrait la vie et nous deviennent familiers. Encore plus, on éprouve toutes sortes de sentiments envers eux : on les aime, les déteste, ils nous agacent, nous attendrissent mais ne nous laissent jamais insensible. J’avoue que j’ai encore du mal à me séparer d’eux!

Placer l’action dans une entreprise de pompes funèbres, il fallait oser. Chaque épisode débute par une mort, mais rien n’est jamais vulgaire ni choquant. Cette série permet de voir la mort de l’autre côté, d’un angle plus pragmatique. Cela permet pour nous, spectateurs, de prendre également du recul et de relativiser par rapport à la perte d’un être cher. Grâce à eux, on découvre également les us et coutumes de certaines populations, les réactions diverses de chaque famille endeuillée, la manière dont les gens vivent leur deuil. Cela ne tombe jamais dans le larmoyant ni dans le pathétique, bien au contraire. Les autres thèmes abordés tout au long de ces 5 saisons, ne sont pas non plus des sujets faciles : le sexe, la drogue, l’homosexualité, l’adultère… La série cherche à briser des tabous mais toujours avec intelligence.  Confronté à des évènements, des situations parfois dérangeantes, chacun doit faire face à ses propres doutes. Cela permet à chaque personnage de se construire et d’évoluer. C’est là, une des grandes forces de Six Feet Under.

L’autre grande force, c’est cet humour noir. Avec la mort comme sujet principal, Alan Ball aurait pu créer une série sinistre à souhait. Il a choisi de traiter des sujets difficiles avec une touche d’humour noir et beaucoup de justesse. Les scénarios sont extrêmement bien écrit et les acteurs sont d’une justesse incroyable. Ce qui est important dans cette série également, c’est la présence récurrente du père décédé. Il apparait régulièrement aux membres de sa famille surtout quand ceux-ci doutent, doivent prendre une décision… Il permet à chacun d’y voir plus clair et ses apparitions sont toujours drôles. A travers lui, on y voit la réflexion personnelle de chaque personnage et surtout le vide laissé par sa brutale disparition au début de la série.

Les acteurs sont tous géniaux. Ils réussissent à nous faire nous attacher aux personnages, à les aimer, à leur donner de la profondeur et à les faire évoluer. J’ai aimé certains personnages au début qui m’ont complètement agacés à la fin et inversement. Ils sont tous vraiment remarquables.

Malgré quelques petits manquements (enfin pour ma part mais je n’ai pas envie de m’étendre là-dessus), je ne peux que conseiller cette série. Elle est d’une grande qualité et bien qu’elle ait déjà presque 10 ans, elle est très innovante aussi bien sur le fond que sur la forme.  J’ai beaucoup ri, beaucoup pleuré (surtout pendant l’épisode final…)… C’est un véritable bijou et je sais que désormais, je ne peux que la ranger dans ma catégorie : séries préférées!

Six Feet Under (5 saisons)

Années de Production : 2001 – 2005

Pays de production : États Unis

Créateur : Alan Ball

Acteurs : Peter Krause (Nate Fisher) – Michael C. Hall (David Fisher) – Frances Conroy (Ruth Fisher) – Lauren Ambrose (Claire Fisher) – Rachel Griffith (Brenda Chenowith) – Matthew St Patrick (Keith Charles) – Richard Jenkins (Nathaniel Fisher) – Freddy Rodriguez (Frederico Diaz)

Pour découvrir un peu mieux cette série, allez visiter ce site : www.sixfeetunder-france.com

Et retrouvez moi sur Facebook ou sur Hellocoton!

 

Moi aussi faut que je range!!! 4 mai 2010

Filed under: Vie quotidienne — lalydo @ 06:05
Tags: , , , ,

Il n’y a rien à faire… j’ai beau ranger régulièrement, ça revient toujours… Je ne suis pas maniaque (ou alors un tout petit peu :D…) mais j’aime quand c’est rangé! Et depuis notre emménagement, il y a presqu’un an, cela déborde de partout…

Alors j’appelle Libelul à mon secours! J’ai très envie de tes sacs magiques de rangement sous vide pour libérer mon armoire de ces horribles affaires d’hiver qui m’empêchent de voir mes tenues d’été!

Cet article est ma participation au concours inside de Libelul : Faut que je range!!