Lalydo's Blog

Lalydo's life

Into The Wild 4 décembre 2009

Aujourd’hui, c’est critique croisée entre le livre que j’ai lu il y a une dizaine de jours et le film que j’ai vu hier soir.

Into The Wild de Jon Krakauer


Chris McCandless décide de tout quitter à la fin de ses études, pour partir à l’aventure. Il fait don de ses économies à des associations caritatives et sans un adieu pour sa famille, il part sillonner le sud des Etats-Unis. Pendant 2 ans, sous le nom d’Alexander Supertramp (Supervagabond), il subsiste grâce à divers travaux ici et là. Mais le rêve ultime pour Chris est d’atteindre l’Alaska. Rêve qui s’achèvera tragiquement.

Emile Hirsch et Sean Penn sur le tournage

Le film est tiré du livre de Jon Krakauer, qui raconte l’histoire vraie d’un jeune homme qui décide de tout quitter, de renoncer à tout ce qui lui parait superficiel et superflu, loin des tentations afin de vivre en communion avec la nature. Inspiré par ses auteurs préférés (Tolstoï, Thoreau et London), il part à la recherche de la Vérité loin du monde perverti par l’argent dans lequel, il ne se sentait pas à sa place. Véritable ode à la nature, le livre et le film nous entrainent sur les grands espaces américains qui font tant rêver.

Le film ne parle que de Chris lui-même, alors que le livre fait le parallèle entre Chris et divers aventuriers et l’expérience de l’auteur lui-même. Cette mise en relation permet de mieux comprendre les motivations  et la personnalité du jeune homme. Jon Krakauer a fait un véritable travail d’investigation et de part sa propre expérience apporte une nouvelle lumière sur Chris. Car à l’époque des faits, beaucoup de gens, à la suite d’articles parus sur lui, l’ont jugé un peu vite comme un idiot imbu  de lui-même et arrogant qui ne s’était pas préparé à la vie en Alaska. Mais par les différents témoignages (notamment de gens qui l’ont fréquentés pendant cette période, seules personnes à qui il donnait des nouvelles, avec qui il avait noué de sincères amitiés) et les écrits laissés par Chris, Krakauer nous démontre qu’il n’en était rien. On sent bien que Sean Penn, le réalisateur, suit le même avis que Krakauer dans son film. J’ai d’ailleurs trouvé le film assez proche du livre. La construction ne peut évidemment pas être la même, puisque le livre commence par la fin du film et revient sur les différents lieux visités par Chris de façon non chronologique. Bien entendu, le film romance un peu plus certains points à peine évoqués dans le récit de Krakauer, en invente d’autres, mais cela tient la route et ne dénature pas le sujet.

La seule chose qui m’a un peu choquée (ou alors je ne l’avais pas compris comme cela lors de ma lecture), c’est la manière dont sont dépeints les parents de Chris dans le film. Chris, en plus de vouloir se dépasser en tentant une aventure extrême, cherche également à fuir une famille, qui pour lui ne lui a pas inculqué les bonnes valeurs. En effet, il reproche à ses parents d’avoir voulu le pervertir avec de l’argent,  d’être trop ancrés dans la société de consommation. De plus, il est en opposition avec son père, trop rigide sur les questions d’avenir, quand le père voit un futur tout tracé pour son fils. Et la goutte d’eau, sera la révélation d’un secret de famille qui le poussera à vouloir s’éloigner de ses parents. Dans le film, les parents sont vraiment représentés comme un couple qui ne cesse d’avoir des problèmes entre eux, un père très autoritaire… J’ai eu l’impression devant mon écran que toutes ces situations étaient poussées à l’extrême, bien loin de ce que j’avais interprété lors de ma lecture.

C’est vraiment une histoire extraordinaire que celle de Chris, que je vous conseille de découvrir soit par le biais du livre, soit par le biais du film (ou les 2 pourquoi pas?). On y découvre un jeune homme, en quête de lui-même, qui se retrouve face à ses doutes, ses rêves et qui va aller jusqu’au bout de son aventure. Grâce aux différents témoignages recueillit par Krakauer, on découvre un jeune homme ambitieux, qui va jusqu’au bout des choses qu’il entreprend (même si c’est à l’extrême), intelligent, déterminé et courageux. Un merveilleux témoignage sur un homme qui cherche à donner du sens à sa vie, en suivant ses idéaux. Mais tout, sauf un fou inconscient.

Le véritable Christopher McCandless

Into The Wild

Année de production : 2007

Pays de production : Etats-Unis

Réalisateur : Sean Penn

Acteurs : Emile Hirsch (Chris McCandless) – William Hurt (Walt McCandless) – Marcia Gay Harden (Billie McCandless) – Jena Malone (Carine McCandless) – Vince Vaughn (Wayne Westerberg) – Hal Holbrook (Ron Franz) – Katherine Keener (Jan Burres) – Jim Gallien (lui-même)

Voir la page Wikipédia consacrée à Chris McCandless ici

Cliquez ici, pour lire d’autres critiques.

 

Joyeux Anniversaire Clément! 3 décembre 2009

Filed under: anniversaire — lalydo @ 18:48
Tags:

C’est avec un peu de retard dans la journée, que nous souhaitons un très bon anniversaire à Clément qui souffle aujourd’hui ses 4 bougies!!! Plein d’énormes bisous sur ton petit bout de nez et à très vite!!!

 

Cacahuète et la Balle 2 décembre 2009

Filed under: mon chat — lalydo @ 18:35
Tags: , , , ,

Retrouvez cet article sur mon nouveau blog : http://lalydo.com/
http://lalydo.com/2009/12/cacahuete-et-la-balle/

Mon chat a fait une super découverte : une balle qui rebondit!!! Et du coup, lui avec…

En plus, je vous donne une petite idée déco originale pour Noël : si vous aimez les bibelots à exposer sur vos étagères ou bibliothèques, j’ai ce qu’il vous faut : UN CHAT!!!

Excusez moi pour la qualité des photos (bouh honte à la photographe!!!!), mais c’était hier soir tard et sans flash! Parce que si je mets le flash, il a une tête très effrayante!!! Et je voulais bien entendu tous vous épargner!

 

L’Imaginarium du Docteur Parnassus 1 décembre 2009

Filed under: Cinéma — lalydo @ 21:51
Tags: , , , , ,

L’Imaginarium du Docteur Parnassus (The Imaginarium of Doctor Parnassus)

Le Docteur Parnassus, avec son théâtre ambulant, propose aux spectateurs de rencontrer leur monde imaginaire, en passant à travers un miroir magique. Mais les affaires ne marchent pas très bien et suite à un pari fait avec le diable, M. Nick, dans quelques jours il va perdre son unique fille, lorsqu’elle aura atteint ses 16 ans. Sur son chemin, il croise Tony, un mystérieux étranger, qui va aider la troupe à sauver la jeune Valentina, tout en voyageant dans des mondes parallèles et fantastiques.

Le réalisateur Terry Gilliam, ex-trublion des Monthy Python, signe là un film fantastique et extraordinaire. Il nous emmène dans un monde imaginaire, onirique, décalé, déjanté et original. On entre totalement dans l’histoire et, malgré quelques longueurs, on se prend au jeu de ce monde imaginaire qui existe au-delà du miroir. On a envie nous aussi de le franchir et de se laisser porter par notre imagination, comme dans nos rêves les plus fantasques. Les effets spéciaux sont magnifiques, on y croit et on voyage vraiment dans l’Imaginarium. Le scénario est original, bien que le thème du pacte avec le diable a été souvent utilisé dans de nombreux films. Mais il nous emmène sur un autre terrain, celui des paris et nous pose devant les choix auxquels nous sommes confrontés quotidiennement. C’est d’ailleurs le thème récurrent du film, le choix, le choix entre le bien et le mal… il montre par là que tout choix détermine notre avenir.

Ce réalisateur, grand habitué des films fantasques et décalés (Las Vegas Parano, Le Baron de Munchausen, Brazil…) nous démontre avec force son incroyable talent.

Bien que le réalisateur fut confronté au décès de Heath Ledger en plein tournage, il a réussit à rebondir et à remanier son scénario. Ce qui fait qu’à chaque passage au travers du miroir, l’acteur change. Ce qui aurait pu perdre le spectateur, se révèle être finalement un coup de génie. Chaque acteur représente une part différente de l’âme de Tony. Johnny Depp incarne un Tony séducteur, Jude Law, un Tony facétieux et Colin Farrell, un Tony beaucoup plus sombre. Cela apporte une grande originalité à l’histoire et finalement renforce l’imaginaire de l’histoire. A noter que tous les acteurs sont vraiments extraordinaires, Heath Ledger, Johnny Depp et Christopher Plummer en tête.

Ce film est vraiment une petite merveille que je conseille aux amteurs de films fantastiques et fantaisistes!

L’Imaginarium du Docteur Parnassus (The Imaginarium of Doctor Parnassus)

Année de production : 2007

Pays de production : France, Canada

Réalisateur : Terry Gilliam

Acteurs : Heath Ledger (Tony) – Johnny Depp (Tony 2) – Jude Law (Tony 3) – Colin Farrell (Tony 4) – Christopher Plummer (Dr Parnassus) – Lily Cole (Valentina) – Andrew Garfield (Anton) – Verne Troyer (Percy) –  Tom Waits (M. Nick)