Lalydo's Blog

Lalydo's life

MicMacs à Tire-Larigot 2 novembre 2009

Filed under: Cinéma — lalydo @ 15:06
Tags: , , , ,

Ça y est! Nous sommes allés voir le dernier Jean-Pierre Jeunet!!! Et c’était GÉNIAL!!!

MicMacs à Tire-Larigot

Il y a 30 ans, Bazil a perdu son père, tué par une mine dans le désert marocain. Aujourd’hui, il vit avec une balle perdue dans le cerveau qui risque de lui coûter la vie à tous moments. A sa sortie de l’hôpital, il perd son logement et son travail. Dans la rue, il rencontre Placard et tous ses comparses, Calculette, Remington, Fracasse, la Môme Caoutchouc, Petit Pierre et Tambouille. Ils vivent dans une drôle de caverne peuplés d’objets les plus insolites et chacun avec son talent, trie et recycle les objets trouvés dans les rues de Paris. Un jour, il passe devant les usines des deux fabricants d’armes, causes de tous ses malheurs et il décide de se venger avec l’aide de ses nouveaux amis.

Du pur Jeunet! On y retrouve tous les ingrédients qui sont la base d’un bon film de ce réalisateur (Alien, La Résurrection et Un long dimanche de fiançailles mis à part) : de la fantaisie, de l’imaginaire, de l’humour… une fois de plus on se retrouve dans un autre monde peuplé d’êtres atypiques, attachants et dotés de talents les plus extraordinaires les uns que les autres! Jeunet retrouve certains de ses comédiens fétiches, comme Dominique Pinon (présent dans tous ses films), le scénariste Guillaume Laurent, qui collabore avec lui depuis Le Fabuleux Destin D’Amélie Poulain et Aline Bonetto, la chef décoratrice qui a travaillé sur tous les films du réalisateur (sauf Alien 4), déjà présente lorsque ce dernier collaborait avec Marc Caro. Grâce à ses décors, à ses lumières, Jeunet nous emporte dans un monde tout droit sorti de son imaginaire, bien que l’on soit à Paris en 2009, et nous transporte dans un monde insolite, une ville qui n’existe pas mais qui est magique et que l’on rêverait de connaître. Comme dans Amélie Poulain, il revisite Paris et donne à voir une autre facette de la capitale, une ville qui existerait presque en parallèle. Une ville peuplée de personnages fantaisistes, pleins de malices dotés d’une vision de la vie optimiste et généreuse. Et c’est ça l’univers de Jeunet. On s’attache aux personnages, on rit, on s’émeut et on rêve.

Ce film est servi par des personnages vraiment les plus extraordinaires, pleins de ressources. Ils aident leur ami Bazil à se venger, c’est le combat des petits contre les grands, mais c’est fait avec bonhomie, inventivité et surtout sans méchanceté. On aimerait les rencontrer devenir amis avec ces drôles de personnages : Calculette qui calcule tout ce qu’elle voit, Remington qui ne parle qu’avec des expressions de la langue française, Fracasse l’homme canon qui tente de battre le record pour paraître de nouveau dans le Guinness des records, Tambouille qui a adopté tout ce petit monde et qui dirige la commnunauté, Petit Pierre qui crée des automates avec tout ce qui lui tombe sous la main, la Môme Caoutchouc une contorsionniste que l’on trouve dans les endroits plus improbables et enfin Placard un rescapé de la guillotine, qui a passé presque toute sa vie en prison. Les acteurs, Dany Boon en tête sont excellents, formidablement dirigés.

En voyant ce film on repense aux excellents Delicatessen, La cité des Enfants Perdus ou même encore Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain. Jeunet a un don magnifique, celui de créer des films qui nous font voyager dans un imaginaire fabuleux, sans âge.. On en redemande!!! Encore Monsieur Jeunet! Encore!

mic macMicMacs à Tire-Larigot

Année de production : 2009

Pays de Production : France

Réalisateur : Jean Pierre Jeunet

Acteurs : Dany Boon (Bazil) – Jean-Pierre Marielle (Placard) – Omar Sy (Remington) – Julie Ferrier (La Môme Caoutchouc) – Yolande Moreau (Tambouille) – Domnique Pinon (Fracasse) – Michel Crémadès (Petit Pierre) – André Dussolier (De Fenouillet) – Marie-Julie Baup (Calculette) – Nicolas Marié (Marconi)

Publicités
 

2 Responses to “MicMacs à Tire-Larigot”

  1. mathieu Says:

    C’est bête ce que je vais dire et surtout, pas très constructif… mais j’m’en fou!

    Ce que j’ai ressenti pendant et après ce moment de détente au cinéma; C’est juste l’extase, c’était parfait, tip-top, méga-génial, hyper méga cool, enfin, vous voyez quoi!!!

    Un film magnifique, comme vous le dit l’amour de ma vie….

    Il fera parti des films que je retiendrai surement à la fin de ma vie, comme presque tous les Jeunet d’ailleurs….

    Ah….. Encore Mr Jeunet…

  2. escogeork Says:

    Authentic words, some true words dude. Totally made my day!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s